We Spent the First Day of the Rest of our Lives

Lundi et mardi 6 et 7 octobre 2014: J0 et J1


Départ de Nice à 19h35 lundi 6 octobre 2014. C’est parti pour un an et 47178 km en avion (merci Joachim pour le lien).

Ptit Brie part de Paris, on se retrouve à Londres Heathrow pour notre correspondance pour Buenos Aires à 22h25 avec British Airways. On est contentes de se retrouver. Le vol est plein. On n’est pas assises à côté. Ptit Brie en profitera d’ailleurs pour pratiquer son espagnol et glaner des infos sur notre destination à ses compagnons de voyage. Moi j’essaierai de dormir entre deux potes qui font comme si je n’étais pas là et se parlent par dessus moi.

Arrivée à Buenos Aires vers 8h15 (décalage horaire -5h). Il fait beau, il fait chaud. On est ravies.

Récupération des bagages, check des passeports (notre premier tampon!), douane.

Vers 10h on se dirige vers la Banco Nacional de Argentina pour changer un peu d’argent pour pouvoir prendre le bus et rejoindre le centre ville de Buenos Aires.
Le taux de change officiel à l’aéroport est 1€ = 10,70 pesos. On change 50€ en 535 pesos (des billets). Mais il nous faut des pièces pour prendre le bus (9,20 pesos /pers).
On décide alors d’aller casser nos billets chez Havanna: 2 grands cafés + 1 muffin = 95 pesos.
#Fail pour nos billets, ils n’ont pas de pièces pour faire le change.
On repère alors des gens dans le café qui ont l’air sympa pour leur demander du change en pièces (cambio? moneda? suelto? dinero?). J’arrive à récupérer 5 pesos, Ptit brie 4 pesos, gracieusement données par 2 jeunes femmes (première expérience avec la générosité des Argentins!).
Cela nous fait 9 pesos, il en manque encore 10. On apprend qu’il existe une carte de bus qui pourrait nous éviter de payer en pièces. Re#Fail ils n’en ont plus à la vente.
On décide alors de se rendre à l’arrêt de bus, il y aura bien des gens avec de la monnaie. Re-re#Fail: personne pour nous faire de la monnaie sur nos billets.
Mais quelques minutes plus tard, voilà que quelqu’un nous donne généreusement un peu plus de 9 pesos! Nous insistons pour lui donner un billet de 10 en échange  mais elle refuse fermement (deuxième expérience avec la générosité des Argentins!).

Finalement à 11h30 nous arrivons à prendre le bus pour atteindre le centre vers 13h. On prend ensuite le metro (1 voyage = 5 pesos) pour rejoindre l’hostel que Ptit Brie a réservé la veille dans Palermo (Play Hostel, 92 pesos/pers). On ne le recommande pas spécialement mais il est plutôt bien situé.
Le temps de récupérer nos 2 lits superposés dans une chambre de 10 (occupée par une autre personne uniquement), mettre nos sacs dans un casier cadenassé, et nous voilà vers 15h30 en route pour aller manger un bout dans le coin, chez Florentina:149 pesos pour un poulet aux légumes sautés et des ravioles à la citrouille (se dice ‘calabaza’ en español), et une eau minérale. Très bon! Fait maison, à recommander.

On part ensuite se balader dans la ville (où on ne ressent aucune insécurité btw), autour de la Plaza de Mayo, des quais, puis Florida, une grande artère piétonne et touristique. Si vous cherchez un spectacle de tango, ici les alpagueurs vont donneront satisfaction. De même si vous cherchez à changer de l’argent au marché noir. C’est d’ailleurs pour ça qu’on est venues.

On remonte donc la rue piétonne à la recherche de têtes bizarres qui pourraient changer de l’argent au black. On ne trouve pas… Ptit Brie se décide alors à demander à une dame qui a l’air normal. Et là elle nous dit qu’elle peut faire le change! Hasard ou bien tout le monde dans cette rue change de l’argent de manière peu recommendable?!
Elle nous annonce un taux à 17,20 (le taux officiel à l’aéroport était à 10,70). On lui dit qu’on va réfléchir et qu’on reviendra vers elle si on ne trouve pas mieux. On continue donc notre route et là on a l’impression que les alpagueurs se réveillent: on entend « change », « cambio » toutes les 10sec. On demande à deux autres personnes leur taux de change: 17,20. Puis une dernière qui nous annonce 17,40: vale, on le suit dans une arrière boutique: la grand-mère à l’entrée, la mère au bureau pour faire la transaction, le père à la machine pour compter les billets. Ils nous donnent même un petit élastique pour notre liasse de billets (550€ = 4350 pesos) et bien-sûr leur carte si jamais on a encore besoin d’eux. Tout ceci est très bien organisé et semble faire partie du quotidien argentin (ce que Diego nous confirmera plus tard).

Nous voici donc riches de pesos et contentes de cette petite expérience « souterraine ».

On nous alpague encore, et là Ptit Brie se fend de la phrase philosophique du jour:

En fait les gens qui attendent au milieu de la rue sur Florida c’est comme les filles qui attendent le bus tard le soir à Nice: ils n’attendent pas vraiment…

Voilà voilà…

On continue notre balade vers le quartier Recoleta et le cimetière (où se trouve le tombeau de Madonna Evita) qui malheureusement est fermé à l’heure où l’on arrive. Puis on redescend tranquillement vers Palermo et notre hostel.

Ce que l’on a remarqué pendant notre balade:
– Les Argentins sont très disciplinés lorsqu’ils attendent le bus: ils font la queue tranquillement, sur plusieurs dizaines de mètres parfois, pas de gros troupeaux, pas de gens qui se passent devant.
– Ils aiment bien les tatouages avec des prénoms (et si c’est moche c’est encore mieux)
– Les Argentines aiment les collants lycra et les platforms shoes (vive les 90s).
– Elles portent aussi leur sac à dos sur le devant (pour se prémunir des vols?).

De retour à l’hostel, on réserve un taxi pour nous rendre le lendemain à l’aéroport, à 30min de route.
Le mec de l’accueil nous annonce un prix à 150 pesos qu’on arrive à négocier à 120 (pour leur taxi privé). On trouve ça quand même cher et décide d’appeler une compagnie de taxi pour voir combien ils nous proposent (Ptit Brie avait récupéré le numéro de téléphone via ses voisins dans l’avion). On nous annonce alors environ 90 pesos. On réserve. Le mec de l’accueil nous met en garde disant qu’il faut rajouter le péage pour l’autoroute, la taxe pour nos bagages…  (au final on paiera 88 pesos au taxi :-D)

Puis Diego, un ancien collègue de boulot (j’aime dire « ancien » 😉 ) qui vit et travaille à Buenos Aires me contacte sur WhatsApp pour aller prendre un verre avec son beau-frère. Nous sommes fatiguées mais ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu. Allons prendre une bière dans le quartier et discuter un peu de la vie ici en Argentine!
Ce fut très intéressant d’avoir cette vision des Argentins sur leur pays (post dédié à venir).

On rentre se coucher vers 23h. Lever prévu à 3h pour prendre un avion à 5h15 qui nous amènera au Sud de l’Argentine, en patagonie, à El Calafate.

Publicités

2 réflexions sur “We Spent the First Day of the Rest of our Lives

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s