We Did Some Hiking, Again – El Chaltén

Mercredi 16 octobre 2014 (Jour 9)


On quitte Torres del Paine pour revenir à notre auberge récupérer nos gros sacs et passer la nuit avant de reprendre le bus le lendemain matin. Mais avant toute chose: lessive et douche! Tout va mieux quand on est propre 😉

Départ donc le lendemain matin à 7h30 pour arriver à el Chaltén à 21h30 après une pause de quelques heures à el Calafate (et un lunch sans pain de mie à Viva la Pepa: je recommande, jolie deco, nourriture appétissante).

Dans le bus, nous avons vu notre premier coucher de soleil, c’était joooooooli.
Pour info, en Patagonie en ce moment, le soleil se lève vers 6h30 (on ne l’a pas trop vu) et se couche vers 21h (et d’habitude on est couchées à cette heure-là :-/ ).

Coucher de soleil depuis le bus
Coucher de soleil depuis le bus

Arrivées à el Chaltén, le Routard en main, on se met à la “recherche” (ce n’est pas bien grand, il n’y a que 1500 habitants) d’un endroit où dormir.
Deux américaines cherchent aussi une auberge, on fait le trajet ensemble. On les avait vues à Torres del Paine, et à el Calafate avant ça aussi je crois. On croise les mêmes têtes.
On trouve une chambre de 4 à El Rancho Grande pour 120 pesos = 7€ la nuit (sans pdj). On y restera 3 nuits. Ambiance cosy, pas grand monde, mais connexion wifi de merde!

On est là pour faire de la rando (encoooooore…).

#We Learn Things:
El Chaltén:
Connue comme la “capital nacional del trekking”, la ville a été fondée en 1985 dans l’idée d’asseoir la présence argentine dans une région disputée avec le Chili. A 220km de El Calafate (« capital nacional de los glaciares »), le tourisme est la principale activité de la ville.

Le nom “El Chaltén” signifie “montagne qui fume” en tehuelche. Les indiens l’ont surnommée ainsi en référence au mont Fitz Roy (3405m) dont le sommet est souvent dans les nuages, telle la fumée d’un volcan.

El Chaltén
El Chaltén


Jeudi 17 octobre 2014 (Jour 10)


Debout 8h, petit déj puis achat du lunch (empanadas maïs et épinards, j’en ai marre du queso) pour notre rando: Laguna Torre (22km/6h). Il fait beau, on sort le Tshirt. Jolies vues sur les montagnes, rivières, forêt, glacier, lac…
Le parcours nous emmène au pied du Cerro Torre, au bord d’une lagune où des mini-icebergs se laisse flotter, un glacier en arrière-plan.

Laguna Torre
Laguna Torre

En rentrant au village on passe chez Patagonia Aventura qui proposent l’excursion au glacier Viedma. Après réflexion, nous décidons de ne pas le faire: trop cher (~100€ la journée). Nous avons juste assez de pesos pour passer ces quelques jours ici et rejoindre notre prochaine étape; et on n’a pas envie de retirer de l’argent avec nos CB, le taux du peso officiel est vraiment mauvais et tout nous reviendrait encore plus cher au final. Tanpis!

Vendredi 18 octobre 2014 (Jour 11)


Debout 8h, petit déj puis achat du lunch (Oh! Des empanadas maïs et épinards, vive le végétarisme) pour nos 8h de rando: Laguna de Los Tres (début du parcours sur Piedras Blancas). Il fait encore plus beau et les paysages nous régalent. Aujourd’hui nous allons à la rencontre du Fitz Roy! Nous ne le gravirons pas, on laisse ça aux professionnels.

La vue sur le Fitz Roy nous accompagne tout du long jusqu’à l’approcher de près à l’arrivée du parcours, la laguna à nos pieds (il parait qu’elle est bleu-cobalt, nous on a vu que le blanc de la neige!): merci le dénivelé de la rando (750m) sur la dernière heure de montée (1,5km).

Laguna de Los Tres
Vers la Laguna de Los Tres

#We Learn Things:
Fitz Roy:
Son nom lui a été donné en 1877 par Francisco Moreno (chargé alors par le gouvernement argentin de tracer les frontières entre son pays et le Chili) en hommage au capitaine qui explora l’Amérique australe en 1834 et aperçut alors la montagne. Mais il a fallu attendre 1952 pour voir son sommet conquis (par des français!).

Malgré sa “petite” altitude (3405m), cet énorme monolithe en forme de pyramide est réputé comme une des ascensions les plus dures au monde: son granite très compact demande un haut niveau d’escalade et la météo ne fait pas de cadeau.

Tu le voies le volcan qui fume?
Tu le voies le volcan qui fume?

On voit plus de gens sur les chemins, Monsieur Fitz Roy est très courtisé. On entendra d’ailleurs pas mal parler français. On verra aussi des piverts avec leur crête rouge s’en donner à coeur joie dans les arbres, et on croisera aussi 2 lamas, sortis de nulle part avec leur maître (?!).

Toi aussi viens faire de la rando avec ton lama
Toi aussi viens faire de la rando avec ton lama

En longeant la rivière, j’imagine Brad Pitt mais il ne vient pas (Robert non plus)…

Et au milieu coule une rivière
Et au milieu coule une rivière

Voilà pour el Chaltén. L’endroit mérite une visite pour ceux qui aiment la rando (la ville en soi n’a pas grand intérêt). On peut facilement y rester une semaine.
Cette partie du Parque de los Glaciares est gratuite contrairement au Perito Moreno, parfait donc pour les petits budgets! Les paysages sont très beaux et en plus la météo était avec nous cette fois-ci 🙂

A plus dans le bus! (direction Puerto Madryn)

C’est l’hymne de nos campagnes
De nos rivières, de nos montagnes

(merci Tryo)

Publicités

4 réflexions sur “We Did Some Hiking, Again – El Chaltén

  1. Vous devez avoir des jambes super musclees 🙂 C’est trop beau et ca me rappelle de beaux souvenirs, meme si j’avais pas fait autant de randos. Vos couchers de soleil sont top! Bises et courage pour la suite!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s