We Took a Tour to Sea World – Peninsula Valdés

Mardi 21 octobre (Jour 15)


A 8h nous récupérons la voiture réservée la veille. Le temps que nos 2 comparses changent de l’argent et nous partons pour la Peninsula Valdés, à 80km de Puerto Madryn.

******

#We Learn Things:
Peninsula Valdés

Découverte par Magellan en 1520, la péninsule est une réserve naturelle de 3600km², déclarée aire protégée comprenant tout l’espace terrestre, aérien et 3 milles marins autour.
Classée au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1999, la péninsule attire une faune riche, en faisant un site d’importance mondiale pour la préservation des mammifères marins, particulièrement les baleines franches, une espèce menacée d’extinction qui se reproduit dans la région.

La faune terrestre est celle des plateaux patagons (et rond et rond petit…): guanacos (une sorte de lama), maras (une sorte de truc bizarre avec un nez de lapin et un cul rond), nandous de Darwin (une sorte d’autruche), tatous (une sorte de grosse taupe à carapace), renards gris, oiseaux.
Sur les côtes, la faune marine est très riche : otaries (à crinière ou pas), éléphants de mer, baleines, manchots, dauphins, orques…
Les baleines viennent dans la péninsule entre mai et décembre pour s’accoupler et donner naissance. Les eaux du golfe y sont plus calmes et plus chaudes (18°C quand on y était) qu’en haute mer.
Les orques viennent aussi s’y nourrir (c’est le plus grand prédateur marin, ça mange tout ces bêtes-là) et du fait de cette importante faune marine, elles ont développé une technique de chasse unique au monde, s’approchant très près des côtes pour capturer otaries, éléphants de mer et parfois baleines (les bébés surtout). Willy pas gentil !

#We learn Things2:
La petite histoire dit que Saint Exupéry s’inspira de la forme de la Isla de los Pajaros (je vous laisse chercher sur Google) pour dessiner son boa ingurgitant un éléphant dans Le Petit Prince. Et en effet en vrai la ressemblance est frappante.

******

Droit d’entrée à 160 pesos = 9,80€ + 12 pesos = 0,70€ pour la voiture et nous voilà arrivés à Puerto Piramides, le seul village du site (~500hab) vers 10h15. On vient juste de louper le bâteau pour aller voir les baleines et si on attend le prochain on n’aura pas le temps de faire le tour de la péninsule (~180km de piste poussiéreuse et cailloteuse où on roule à 50km/h). Qu’à cela ne tienne, on réserve pour 17h30, on fera en sorte d’être à l’heure!

C’est donc parti pour le show la piste! Entière confiance en notre chauffeur Adrien.

La
La fameuse piste

Nous avons prévu 2 arrêts: Punta Norte au nord et Caleta Valdés sur la côte est.
En chemin nous apercevrons des moutons, des guanacos, des poules d’eau punk (je ne m’y connais pas en volatiles), deux maras, un tatou les quatre fers en l’air au milieu de la route (mort donc), des chevaux, un nandou avec ses petits (trop mimis).

Péninsule Valdés - Maras
Péninsule Valdés – Maras
Péninsule Valdés - Nandu de Darwin
Péninsule Valdés – Nandou de Darwin

Punta Norte:
Point d’observation des otaries et éléphants de mer. Des orques aussi parfois (mais pas cette fois).

Punta Norte - Vue sur les éléphants de mer
Punta Norte – Vue sur les éléphants de mer

Caleta Valdés:
Nous longeons la côte vers le sud où nous attendent les manchots (pinguinos de magallanes). Ils sont tous petits tous mimis ! Puis éléphants de mer à nouveau.

Qui c'est qui se cache la-bs derrière?!
Qui c’est qui se cache la-bas derrière?! encore un maanchot?!

 

Péninsule Valdés - Eléphants de mer
Péninsule Valdés – Eléphants de mer (mais si regarde bien)

Le long du sentier informatif nous sommes les témoins d’une terrible bataille, celle de deux clans de lézards, les Colorés contre les Moches (la nature est cruelle) (les moches perdent souvent).

Caleta Valdés - Lézards
Caleta Valdés – Lézards

Et près du parking on aperçoit un tatou dans les fourrés, furtif (vivant donc celui-là 😉 )!

Péninsule Valdés - Tatou
Péninsule Valdés – Tatou

 

Enfin, retour vers Puerto Piramides pour notre RDV – on l’espère  – avec les baleines.

Sur la route, nous voyons la voiture arrivant en face de nous fairre un joli tête-à-queue et tordant complètement sa roue avant. On ne nous a pas menti, la piste est bien propice aux accidents. Il était dégoûté le pauvre argentin, au milieu de nulle part sans signal téléphonique avec une roue en vrac.

Mais on ne traîne pas, nous avons un RDV à ne pas manquer!

Arrivés juste à temps pour régler notre sortie bateau (640 pesos = 39€) et enfiler nos gilets de sauvetage, nous voilà embarqués avec une vingtaine d’autres personnes. Conditions idéales, il fait beau, la mer est calme, on se croirait sur un lac. On monte sur le pont, on sera moins nombreux et la vue sera meilleure.

Les baleines ne se font pas attendre. On est très près des côtes, le coucher de soleil en fond, une mère et son petit s’agitant dans l’eau tout près de notre bateau. Nous restons de longues minutes à les observer. C’est beau, c’est grand. La nature est belle (cruelle aussi parfois vous diront les lézards moches)

Péninsule Valdés - la tête du baleineau
Péninsule Valdés – la tête du baleineau

 

Vas-y viens on se fait un câlin
Vas-y viens on se fait un câlin!

Nous resterons 1h30 à profiter d’elles, d’autres baleines s’en donnant aussi à cœur joie au loin (vas-y que je te montre ma queue).

Et que je te montre ma queue
Oh la belle queue!

 

Puis vient l’heure du retour. Le temps de retourner à Puerto Madryn et de faire le plein d’essence (320 pesos = 19,60€), nous voilà rentrés à 21h après une grosse journée où nos mirettes ont été bien satisfaites !

Coucher de soleil sur la route en rentrant
Coucher de soleil sur la route en rentrant

Au final cette journée nous sera revenue à 1125 pesos = 69€ par personne (location de voiture + essence + entrée du parc + excursion baleines)

Je recommande de louer une voiture plutôt que de prendre l’excursion toute faite en bus. Cela revient moins cher (surtout si on est plusieurs). Certaines agences en ville la proposait à 400 pesos la journée (à notre hostel elle était à 1100) auxquels il faut rajouter l’entrée + les baleines, sans compter le fait que vous êtes avec plein d’autres gens et devez suivre le rythme imposé… Mais si vous optez pour la voiture, il ne faut pas avoir le stress de conduire sur une piste qui manque d’adhérence !

Voilà, c’est fini pour la péninsule Valdés. On consacrera la journée du lendemain à ne rien faire (sauf si surfer sur internet et faire quelques courses pour les repas à venir comptent;-) ) et ça fait du bien! Puis bus le soir pour Bariloche et un trajet de 17h (~950km) 558 pesos = 34€

 

« C’est pas l’homme qui prend la mer
C’est la mer qui prend l’homme »
Moi la mer elle m’a pris
Je m’souviens, un mardi

(merci Renaud)

Publicités

3 réflexions sur “We Took a Tour to Sea World – Peninsula Valdés

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s