We Value the Sacred – Machu Picchu

Jeudi 4 décembre (Jour 59)


Nous terminons le trek du Salkantay par l’ascension jusqu’au Machu Picchu. Finally!

 

Nous nous réveillons à 4h du matin et rejoignons le reste du groupe pour entamer notre dernière marche tous ensemble ou presque, le couple d’hollandaises ayant décidé de prendre le bus jusqu’en haut du site, c’était plus sage.
Des bus entre Agua Calientes et la montagne sacrée font la navette très régulièrement mais nous nous marcherons, ou plutôt nous grimperons les marches qui mènent au Machu Picchu.

Les portes d’accès au site, un peu en contrebas de la ville d’Agua Calientes, ouvrent à 5h du matin. Il y a la queue devant l’entrée, nous sommes dans les premiers. 1700 marches, 400m de dénivelé, 1h de montée, nous séparent du site sacré.
A 6h me voici en haut. Je passe les portiques d’entrée au site et retrouve le reste du groupe et le guide. Il manque 2 ou 3 personnes mais Jorge décide quand même de commencer la visite (nous avons 2h d’explications prévues dans notre package). Nous nous avançons donc dans le site.

 

Machu Picchu

Il est encore tôt il n’y a pas pas trop de monde mais les gens affluent déjà. Quelques nuages viennent habiller les sommets. 2 lamas broutent tranquillement l’herbe en contrebas. Ils vont bientôt laisser leur place aux touristes.

Notre arrivée au Machu Picchu
Notre arrivée au Machu Picchu

C’est paisible. C’est grand. C’est vert. Les constructions s’harmonisent parfaitement avec le paysage. C’est beau!

Machu Picchu
Machu Picchu. Le Wayna Picchu en arrière-plan

Jorge commence son blabla. On lui dit que les retardataires vont nous chercher et qu’on devrait les attendre mais non, ils n’avaient qu’à être plus en forme et monter plus vite (« Im just doing my work my friend »). Lui est monté en bus bien-sûr. Bref. Ses explications sont plates et monotones. La moitié des gens baissent les bras et partent découvrir le site par eux-mêmes. Nous on tient bon jusqu’au bout, jusqu’à ce qu’on rejoigne l’entrée du Wayna Picchu un peu en contrebas du site juste avant l’heure limite d’entrée de notre groupe vers 7h50. Nous lui donnons un pourboire de merde (10s =2,90€) et adios Jorge!

*****

#We Learn Things
Machu Picchu:
A prononcer « Matchou Pikchou », du mot Quechua (langue indigène) qui signifie littéralement « vieille montagne ».
Situé à 2438m d’altitude, le site aurait été construit vers 1450 sous l’empire Inca et abandonné 100 ans plus tard lors de la conquête espagnole. Entre 300 et 1000 personnes y vécurent à l’époque, appartenant probablement à une élite inca.

Inconnu du monde extérieur,  le site  ne l’était pas de la population locale. Lorsque l’historien américain Hiram Bingham le ‘redécouvrit’ en 1911, il  trouva deux familles de paysans vivant sur place. C’est l’enfant d’une des familles qui le conduisit jusqu’aux ruines, alors recouvertes par la jungle.

Dû à sa localisation et son ‘oubli’ pendant des siècles, le site est bien préservé, même si l’activité touristique le dégrade peu à peu. Il y a d’ailleurs depuis 2011 un quota à l’accès: 2500 personnes par jour. Les bâtons de randonnées (pour ne pas abîmer la pierre) ainsi que la nourriture sont officiellement interdits, par contre ce n’est pas du tout respecté et les nombreux gardes ont l’air de ne pas s’en soucier…

Les ruines se trouvent entre deux montagnes: le Wayna Picchu (« jeune montagne ») et le Machu Picchu (« vieille montagne »), qui peuvent être escaladées moyennant finance.

Le site est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 1983. Sa richesse architecturale en fait l’un des sites archéologiques les plus importants d’Amérique latine. Les ruines ont été en majorité restaurées telles qu’elles étaient à l’ère inca; et la restauration continue aujourd’hui encore.

Combien ça coûte?
Machu Picchu (site seul): 128s = 37€
Machu Picchu + Wayna Picchu: 152s = 42€
Machu Picchu + Montaña Machu Picchu: 142s = 41€
A réserver sur le site officiel http://www.machupicchu.gob.pe/

Il y aussi un musée en bas du site qui est a priori à recommander. Le site en lui-même ne propose aucune explication (aucun panneau, nada), le musée donne un peu de contexte et d’historique. Je voulais le visiter mais j’étais trop crevée à la fin!

*****

 

Wayna Picchu

Comme si nous n’avions pas suffisamment éprouvé notre sportivité ces derniers jours, nous voici à entreprendre une nouvelle ascension. Mais ce n’est pas tous les jours qu’on vient au Machu Picchu hein?!

Nous montrons donc nos billets au checkpoint du Wayna et montons les marches incas irrégulières jusqu’au sommet de la montagne, à 2700m d’altitude, quelques 360m plus haut que le Machu Picchu.
C’est bien que l’accès soit limité et réparti en deux groupes, le passage n’est pas large et le vide nous fait coucou sur notre droite. Et c’est bien pentu! Nous avons terminé en nous aidant de nos mains. Et au sommet, nous avons aperçu un ours andin (noir, pas très grand)! J’ai cru que j’hallucinais un peu parce que personne ne l’avait remarqué et qu’on était un peu au SOMMET d’une montagne, mais non il était là à escalader une crête.

Le temps de monter, passer un peu de temps en haut puis redescendre, nous passerons 2h20 sur le site.

Wayna Picchu. Presque au sommet! Les ruines du Machu Picchu en contrebas
Wayna Picchu. Presque au sommet! Les ruines du Machu Picchu en contrebas

 

Retour au Machu Picchu

Machu Picchu
Machu Picchu

Même si le site est très touristique, il est aussi très grand (étendu sur plus de 32,000 hectares), on oublie vite la foule. Nous avons été chanceuses, j’ai trouvé qu’il n’y avait pas énormément de monde (voyage hors saison oblige. Novembre-Mars est la saison des pluies).
De retour sur le site après notre escapade Wayna, nous sommes un peu fatiguées mais nous voulons encore en profiter avant de redescendre à la ville et dire définitivement au-revoir aux ruines.

Il y a des petits groupes par-ci par-là, nous nous greffons discrètement à eux pour capter quelques bribes de commentaires des guides. Nous allons visiter la Casa del Inca, le Temple du Soleil, le Temple du Condor, les terrasses, admirons les imbrications parfaites des pierres sur les constructions. Wahou. Ils étaient forts ces Incas.

Nous nous rendons ensuite un peu en marge du site principal, au Puente del Inca (un espèce d’escalier en pierre délabré à flanc de falaise).
Nous voulons également aller à la Puerta del Sol (c’est par là que ceux qui empruntent le Trek de l’Inca découvrent le site) mais il commence à pleuvoir et on n’en peut plus! Vers 13h, après 7h sur le site, nous commençons donc à redescendre par les fameuses 1700 marches. 40min non stop. Et bizarrement mon genou ne s’est pas rappelé à moi. Parfois je ne le comprends vraiment pas, il n’en fait qu’à sa tête rotule (ah ah ah).

 

Retour à Agua Calientes

Lunch bien mérité à notre arrivée (pizza veggie 25s = 7,20€)!
Puis nous croisons Maria et Kjeld qui nous emmènent à une boulangerie française (on la cherchait en vain depuis hier). On passe quelques heures ici sur les canapés, à boire du café (bon, pour une fois), manger des pâtisseries (un carrot cake pour moi) et discuter de tout et de rien (mais surtout de couple et de voyages).

En fin d’après-midi, le groupe se retrouve une dernière fois pour aller boire un verre (jus de Chirimoya, très bon 8s = 2,30€).
Mais alors que nous pensions prendre le même train que la plupart des gens, nous nous rendons compte que le nôtre part 20min plus tôt! Les au-revoir sont abrégés, nous retournons à l’hostel en trottinant récupérer nos sacs puis Go Gare! Finalement nous patienterons un peu avant de prendre nos places dans le train, plus de rush que de mal.

Nous sommes surprises par le service. Le train est nickel (mieux qu’une Première Classe en France), le personnel tiré à quatre épingles. Nous avons même droit à un sandwich et des boissons à bord. Mais surtout, nous avons le droit à une véritable animation de la part du personnel! Musique à fond les ballons, défilé de mode (chandails, robes, ponchos, vestes, etc… en alpaca local), ils sont à fond, changeant de tenues sur le rythme de la musique.
Puis on a vu le loup. Il est venu nous faire une petite danse traditionnelle (le même mec tiré à quatre épingles qui nous servait nos sandwiches, déguisé avec un masque). weird.
Inutile de préciser qu’il n’y a que des touristes dans la voiture (les touristes n’ont pas le droit de réserver la classe la plus économique pour ce trajet en train, c’est uniquement pour les locaux).

A 20h, nous voici arrivées à notre prochaine étape, la Vallée Sacrée. Fin de notre périple!

 

 

Qui n’a jamais rêvé voir le soleil souverain
Guider ses pas au coeur du pays Inca
Vers la richesse et l’histoire
Des Mystérieuses Cités d’Or 

(merci Esteban)
Publicités

3 réflexions sur “We Value the Sacred – Machu Picchu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s