We Will Get There – Guayaquil

Dimanche 14 décembre (Jour 69)


J’arrive en Equateur au petit jour, la mine défraichie. Ces 3 derniers jours, j’aurai passé 44h dans le bus!

Le terminal terrestre de Guayaquil est tout neuf et énorme: plusieurs étages, des boutiques partout. Je vais retirer des dollars américains – la monnaie du pays depuis quelques années – et vais me poser sur un banc en attendant que la journée commence (il est 5h30) et que je prenne un taxi pour le centre ville.

2h après me voici dans le centre (5$ = 4€ la course de taxi), à l’hôtel Nucanche, à quelques blocks du Malecon (promenade du front de mer). La nuit dans cet hôtel est la moins chère que j’ai payée de tout mon séjour en Equateur (5$ = 4€ en chambre single, SDB commune), bizarre pour une si grande ville mais je m’en réjouis!

J’allume le ventilateur et termine Friday Night Lights. J’étais toute triste après! La série a accompagné mes soirées pendant plusieurs semaines et la voici terminée pour toujours 😦

En début d’après-midi, je vais prendre le pouls de cette ville, la plus grande du pays (3,6 millions d’habitants). Premier contact avec l’Equateur! Quelques vendeurs ambulants dans les rues (dont des bons gros vers blancs à déguster, yummy), pas de panaderia (boulangerie), des gens qui se rassemblent devant une tienda pour regarder un match de foot. La chaleur est écrasante, on est vraiment proche de l’Equateur. Il fait chaud et humide.
Je ressens l’effet de la fille ‘solo’: les gens me klaxonnent, font des appels de phare, me dévisagent, me lancent des hola (ou autre ahem).

je vais chez Sweet and Coffee, un Starbucks local, et m’offre un cappucino et un cheesecake (6$ = 4,90€), c’est fête. Puis je vais faire un tour sur le Malecon 2000. Il y a un flic tous les 100m, juste comme ça, pour la sécurité. Ca fait bizarre. Ce qui fait bizarre aussi c’est de voir toutes ces décorations de Noël. Il fait 40°C, ça ne peut pas être Noël!
Le Malecon 2000 est un des projets les plus importants d’Amérique du Sud en terme de rénovation urbaine. On y trouve des parcs, des cours d’eau, des aires de jeu, des centres commerciaux…

En rentrant à l’hôtel en fin d’après-midi j’en profite pour faire un peu de lessive et trier/ranger mon sac. Je peux envahir la chambre, elle est tout à moi!

Lundi 15 décembre (Jour 70)


Grasse mat’ (10h15)! En fin de matinée je pars en quête d’un Point Infos Touristiques. Je demande à un policier sur le malecon (je vais en faire une habitude), qui ne sait pas où il y en a un (?) mais qui contacte ses collègues sur son talkie-walkie (!). Au final on me dirige vers un endroit qui n’informe pas du tout les touristes et qui n’a pas de carte. Il vaut mieux donner une fausse information que pas d’information du tout. C’est un adage commun en Equateur, nous le découvrirons plus tard en parcourant le pays!

Je finirai par trouver une carte pour me repérer dans la ville. J’irai rendre visite aux iguanes du Parque Seminario (pour me donner un avant goût des Galapagos 😉 ). C’est l’un des seuls endroits au monde apparemment où on en trouve en milieu urbain. Ils se mêlent avec les pigeons, se promènent parmi les passants. Insolite.

Igunes - Parque Seminario
Igunes – Parque Seminario

En fin d’après-midi je me rends au Correo (la Poste), pour voir si par hasard ils ont reçu la carte SIM envoyée par mes amis depuis la France. Cela ne fait que 15 jours qu’elle a été envoyée à la Poste restante de Guayaquil (normalement ça prend 3 semaines / 1 mois) mais sait-on jamais.
Ils n’ont rien et m’informent qu’en fait la Poste restante est en marge de la ville, vers le terminal terrestre. Je m’y rendrai en rentrant des Galapagos.

Je retourne me balader sur le Malecon, vais visiter le marché. Je m’achète une flip cover pour mon téléphone chez un marchand de chaussures (?) (5$ = 4€). Puis je vais faire une petite pause au McDo avec vue sur la rivière, wifi et clim! Much appreciated. Sundae dulce de leche (leur version du sundae caramel, un peu plus écoeurante): 1,50$ = 1,22€

La soirée sera tranquille, passée à écouter des podcasts, regarder des séries, et recharger mes batteries.

Demain direction les Galapagos, ça fait longtemps que je les attends, j’ai hâte!

 

 

Clear Eyes

Full Heart

Can’t Lose

(merci Coach)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s