We Are All at Sea – Galapagos #4

Vendredi 19 décembre (Jour 74)


Aujourd’hui nous voulons faire une excursion snorkelling en bateau. La sortie « Los Tuneles » a une bonne réputation et promet la rencontre d’une faune marine variée. Pour obtenir un meilleur prix, on nous a conseillé de réserver à la dernière minute en nous présentant à l’embarcadère le matin même. C’est ce que nous faisons donc. On négocie la sortie à 60$ au lieu de 70$ (plus 5$ de location de combinaison) et à 8h nous voici à l’agence Rosedelco pour réserver et rencontrer le reste du groupe.
Une demi-heure plus tard, nous embarquons tous les 10, avec le capitaine du bateau Leonardo (dont c’est l’anniversaire aujourd’hui), sa femme Carmen qui travaille à l’agence (elle est là pour lui faire sa fête), et notre guide Eduardo, très pro.

Durant les 45min de bateau pour arriver aux spots de snorkelling, nous apercevons une raie manta au loin et une colonie de fous à pieds bleus (blue-footed boobies) sur une mini-île rocher recouverte de guano.

Pendant ces 1h30 de snorkelling, nous observons de multiples énormes tortues (nageant, mangeant, se cachant…), quelques hippocampes de couleur ocre accrochés à la végétation (supers bizarres ces petites bêtes!), un pingouin fusant dans l’eau, quelques requins à pointe blanche, un homard accroché à l’entrée d’une grotte, et de nombreux poissons.

Hippocampe - Los Tuneles
Hippocampe – Los Tuneles

Notre guide nous emmène ensuite à l’entrée d’une grotte sous-marine, puis un par un nous attrape par le haut de la combinaison pour nous aider à descendre et nous maintenir au seuil de la grotte. Et là surprise: une demi-douzaine de requins à pointe blanche (un adulte peut atteindre 1,60m de long)! Ils sont là tranquillement à tourner dans leur grotte. Muy impressionante! J’étais bien contente qu’Eduardo me tienne pour pas trop m’avancer dans leur demeure… Très impressionnant aussi ma rencontre avec l’un d’eux au détour d’un rocher en explorant les alentours un peu plus tard (salut petit requin à 1m de moi :-/).
Et tout ça juste en faisant du Palmes/Masque/Tuba. Je n’imagine même pas ce qu’on peut voir en plongée en bouteilles (je n’en ai pas fait, les Galapagos sont déconseillées aux débutants et les prix sont assez élevés).

Nous allons ensuite observer quelques pingouins – espèce unique aux Galapagos – sur leur rocher avant de remonter sur le bateau pour le déjeuner.
Avant de partir ce matin on avait demandé à la végétarienne que je suis si j’aimais le riz (« oui bien-sûr »). Sans surprise je découvre du riz… avec des bouts de saucisse et de poulet dedans. ???? Alors on te demande si tu manges du riz mais pas si tu manges le poulet et la saucisse?? Moi pas comprendre la logique des gens… Mais bon, en Amérique du Sud, « carne » est synonyme de viande rouge, entonces pollo o salsicha no es carne.
Pour le dessert, nous avons le droit à une part de gâteau en l’honneur de l’anniversaire du capitaine, avec la bougie qui flambe et la chanson svp! Et un verre de coca! C’est fête!

Nous reprenons ensuite le bateau pour aller observer des tunnels de lave (d’où le nom de l’excursion « los tuneles », CQFD) et comprendre la formation géologique de cet archipel d’îles volcaniques.

Tunnels de lave - Isabela
Tunnels de lave – Isabela

*****

 

\We Learn Things
La formation des Galapagos:
Des éruptions volcaniques depuis les fonds marins ont fait émerger le haut d’énormes montagnes il y a plus de 5 millions d’années.
Les tunnels de lave étaient originellement tous reliés les uns aux autres. Puis le temps a fait son œuvre et  l’érosion est passée par là. Les îles les plus à l’est – Española, San Cristobal – sont les plus anciennes (3 millions d’années); celles les plus à l’ouest – Isabela, Fernandina – sont les plus récentes (700 000 ans). Les îles s’avancent chaque année de 3 à 5cm vers le continent, dû notamment à la plaque tectonique de Nazca. Un jour, les Galapagos disparaîtront 😦

*****

 

Nous amarrons et allons nous balader sur ces tunnels de lave – qui aujourd’hui ressemblent plus à des arches – parsemés de cactus. Nous faisons aussi connaissance avec des fous à pieds bleus et pouvons les approcher de près, ils ne sont pas du tout craintifs. Plus leurs pattes sont bleues, plus les mâles ont de succès avec les femelles ; moins elles sont bleues, plus ils doivent danser pour pouvoir chopper (il faut toujours se fier à l’apparence d’un fou).
Nous apercevons plusieurs tortues batifoler dans l’eau claire, et quelques otaries également.

Fou à pieds bleus et son petit - Isabela
Fou à pieds bleus et son petit – Isabela

 

Le groupe s’amuse alors à prendre des photos en sautant au dessus des tunnels.
Ooops une tong qui fait plouf dans l’eau. Oh une Claire qui fait plouf dans l’eau pour aller la récupérer avant que le courant ne l’emporte. Petit bain impromptu mais petite rencontre impromptue également: au moment de remonter sur mon rocher, ma tong retrouvée, 2 otaries s’approchent. Cette fois je n’hésite pas, je replonge et vais batifoler avec ces petites curieuses. Deux petits tours et puis s’en vont, les timides.

Jump!
Jump!
Look!
Look!
Find!
Find!

Nous sommes de retour en ville en début d’après-midi. Bernd enchaîne directement avec un ferry pour changer d’île et continuer son périple. Ze’ev et moi rentrons à l’hostel nous reposer un peu et surfer sur le net.
En fin d’après-midi nous allons récupérer les photos GoPro prises par l’agence pendant la sortie snorkelling, puis longeons la plage et son ponton pour regarder le soleil se coucher sur la mer. Le sapin de Noël géant de la ville est aux premières loges. Dur encore une fois de se dire que c’est bientôt Noël…

C'est Noël!
C’est Noël!

 

Puis nous nous rendons en marge de la ville, à une saline où l’on peut observer des flamands roses en suivant une passerelle en bois.
La nuit tombe, on n’a pas de frontale, on commence à se faire des films et à voir des trucs qui n’existent assurément pas. On rebrousse chemin. Je reviendrai demain quand on y verra clair.

Nous terminons cette journée au restaurant avec un couple de jeunes allemands rencontrés à notre précédent hostel. Ils font du volontariat sur une autre île de l’archipel et sont venus passer le week-end ici.

 

 

Qui Qui Qui sont les Snorkies ?
Qui Qui Qui mais qui ?
Qui Qui Qui sont les Snorkies ?
Des super-amis
(merci les Snorkies)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s