We Are All Ears – Galapagos #8

Attention Culture :

\We Learn Things

#Histoire d’hommes
L’archipel a été découvert par hasard par Thomas de Berlanga en 1535  alors mandaté par le roi d’Espagne pour le renseigner sur les terres récemment conquises aux Incas.
Durant les 17è et 18è s., l’archipel fut le refuge des pirates – cachette idéale après assaut des navires espagnols – et au 19è s. celui des baleiniers – attirés par la richesse de la faune marine – et des navires de guerre anglais et américains. C’est à cette époque que commença l’exploitation des tortues géantes, baleines et otaries, et que furent introduits des animaux étrangers à l’archipel, causant des dommages irrémédiables.

Le premier gouverneur de l’archipel fut José Villamil. C’est lui qui proposa que les Galapagos soient rattachées à l’Équateur, en 1832. Jusqu’à un siècle plus tard, les îles étaient alors uniquement habitées par quelques colons et utilisées en tant que colonies pénales (fermées en 1959).

L’Équateur fut plusieurs fois tenté de vendre ou louer l’archipel à d’autres contrées. Mais grâce à de une forte opposition nationale et à la pression internationale, cela n’arriva jamais.
En 1853, le pays proposa l’archipel à l’Angleterre en tant que gage de sa dette contractée pendant les guerres d’indépendance. L’Angleterre n’était alors pas intéressée, mais changeât d’avis des années plus tard. La France aussi essaya à plusieurs reprises d’obtenir les terres. Et les États-Unis ne furent pas en reste ; ils essayèrent de déclarer l’archipel ‘res nullus’ ie ‘terre de personne’, faisant que n’importe quel pays puisse en réclamer la propriété.

Pourquoi tant d’intérêt pour les Galapagos ?
– De supposées grandes quantités de guano, un fertilisant très apprécié au 19è s.,
– Sa position stratégique pour le commerce international
– Sa position stratégique comme base de défense pour le futur canal de Panama.
Tous les prétextes furent bon pour réclamer les terres.

#Darwin et la sélection naturelle
En 1835, un jeune scientifique entreprit un voyage qui allait révolutionner la science. Charles Darwin, à bord du navire Beagle, quitta l’Angleterre pour une expédition de 5 ans. C’est aux Galapagos – où il resta 5 semaines – qu’il forma l’idée de l’évolution des espèces. On devra attendre plusieurs années avant qu’il n’explique sa théorie (en 1859), mais les Galapagos ont toujours été la source de son intuition. Son hypothèse : le monde tel que nous le connaissons n’a pas été créé en un instant, il a évolué grâce à la sélection naturelle, depuis quelque chose d’infiniment primitif à quelque chose qui est toujours en perpétuel changement.
De nos jours cela nous semble aller de soi mais à une époque où l’histoire de la Création telle que dictée par la Bible était communément acceptée, sa théorie créa une grande controverse.

#Comment la vie est-elle arrivée jusqu’aux Galapagos ?
Le vent et la mer ont permis de vaincre la distance qui sépare les Galapagos du continent.
– Les graines /pollen des plantes côtières qui ont su résister à l’eau salée – comme la mangrove – ont flotté jusqu’aux îles
– Les ancêtres de l’otarie, du pingouin et de la majorité de la faune marine ont été aidés par les courants.
– D’autres animaux, comme les ancêtres des iguanes et des tortues sont arrivés grâce au bois ou autre végétation flottant sur l’eau.
– Les oiseaux de mer ont volé jusqu’aux îles.
– Les graines et insectes ont été transportés par le vent ou par des animaux, collés à leurs pattes ou plumes.

#Pourquoi la faune et la flore des Galapagos sont si différentes ?
L’évolution – ou le changement d’apparence ou de comportement des espèces – obéit à la nécessité de s’adapter à un nouvel environnement. Seuls les plus forts survivent, les plus faibles disparaissent. La sélection naturelle. L’évolution des espèces, comme conséquence de la sélection naturelle, fait que les ‘caractéristiques favorables’ sont transmises de génération en génération, permettant ainsi une meilleure adaptation. Pour cette raison, les organismes qui aujourd’hui peuplent les îles affichent de nombreuses différences par rapport à leurs ancêtres du continent. Une espèce emblématique de cette ‘sélection naturelle’ est le pinson de Darwin. Il y a des milliers d’années, une espèce de pinson s’est établie aux Galapagos. En côtoyant des environnements/climats distincts et des classes d’aliments différentes, elle a évolué pour former 3 espèces. La forme de leur bec est le résultat le plus visible de cette adaptation.

L'évolution et les pinsons de Darwin
L’évolution et les pinsons de Darwin

On ne peut constater aussi clairement l’évolution des espèces dans aucun autre endroit au monde.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s