White Peaks – New Zealand

Avril 2015 (Jours 179-208)


Où que l’on se trouve en Nouvelle-Zélande, l’eau n’est pas loin, mais les montagnes non plus! Ile volcanique oblige, le pays offre de nombreux reliefs, enneigés ou pas.Nous ne les avons pas escaladées, ces montagnes, mais elles nous ont accompagnés tout au long de ce road trip, habillant les paysages que nous traversions.

 

Nous avons aperçu nos premiers monts enneigés sur l’île sud (les Alpes du Sud partagent l’île dans la longueur) en nous engageant un peu plus dans l’intérieur des terres.

Lac Tekapo
Lac Tekapo

 

Nous sommes montés jusqu’au Mont John (1031m) avec Gégé, en haut duquel un important observatoire astronomique a été construit en 1965. L’endroit se trouve dans l’Aoraki-Mackenzie International Dark Sky Reserve, qui garantit des conditions parfaites pour observer le ciel nocturne, loin de toute activité lumineuse humaine. De jour, la vue à 360°C est déjà magnifique.

Vue depuis le Mont John
Vue depuis le Mont John où il faisait un peu frisquet (vous avez vu la neige par terre?)
Mount John University Observatory
Mount John University Observatory

 

Nous avons ensuite continué notre route vers le Aoraki/Mount Cook National Park, où se trouve le Mont Cook, le plus haut sommet de Nouvelle-Zélande (3724m).

Aoraki National Park
Aoraki National Park

C’est ici notamment que nous avons récupéré un nouveau passager.
Nous avons aussi fait une randonnée tranquille de 3h dans la Hooker Valley, qui nous a emmenés au pied du fameux mont.

Hooker Valley
Moraine – Hooker Valley

Les couleurs bleues-grises de ce mélange de glace, neige, et roche sur les flancs était assez hypnotique. On parle ici de moraine, produit de l’érosion glaciaire, un amas de roches draguées par le glacier Mueller.

Mont Cook
Le Mont Cook pointe son nez au-desssus des nuages

 

Nous sommes ensuite allés à Glenorchy, petit village croquignolet situé sur les rives du lac Wakatipu, au pied des montagnes.

Glenorchy
Glenorchy

 

Puis direction Te Anau avant de rallier Milford Sound.

Te Wahipounamu - South West New Zealand World Heritage Area
Sur la route pour Milford Sound. Te Wahipounamu – South West New Zealand World Heritage Area

 

Et enfin, vers la fin de notre séjour, nous avons fait une randonnée d’une quinzaine de kilomètres aux alentours du Mont Somers. Nous avons marché sur les ruines d’un ancien site minier, longé et traversé des rivières, aperçu des cascades, observé les monts enneigés au loin…

Le point le plus haut de la rando \o/
Le point culminant de la rando \o/
Une rando qui donne le vertige
Une rando qui donne le vertige

Ce fut notre seule ‘vraie’ rando du séjour, ce qui est un peu couillon pour un pays aux paysages qui font rêver… Quand on me dit ‘Nouvelle Zélande’ je pense ‘trek’ (et ‘moutons’ aussi). Ca  nous a d’ailleurs amené un peu de frustration. Nous aurions aimé prendre plus de temps pour faire un trek. Mais on ne l’a pas fait pour diverses raisons. Il faudra y retourner 😉

 

Demain, on se met au vert.

 

Pourtant que la montagne est belle
Comment peut-on s’imaginer
En voyant un vol d’hirondelles
Que l’automne vient d’arriver ?

(merci Jean)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s