Weird Universe – Pulau Ketam

Dimanche 13 – Lundi 14 septembre (Jours 342-343)


Depuis Kuala Lumpur, il est facile de se rendre à Pulau Ketam, une petite île de 23km² située à 1h de train (4,40$) puis 30 min de bâteau (7$/1,40€) de la capitale. L’excursion se fait très bien à la journée, mais j’avais envie de m’éloigner un peu de KL et de m’imprégner de l’atmosphère a priori assez particulière de cette île, j’y ai donc passé la nuit. Alors, atmosphère particulière, oui, y passer plus d’une journée, peut-être pas (c’est tout petit, le soir tout est désert, et il n’y a pas grand choix d’hébergements).

Ciel toujours aussi gris, mais ambiance très différente. On est bien loin de l’effervescence de la capitale.

Pulau ketam signifie L‘île aux Crabes. Il s’agit d’un village de pêcheurs d’origine chinoise fondé vers 1880. Tous les panneaux sont en chinois, je ne comprends rien, je suis la seule occidentale et ne passe donc pas inaperçue, il n’y a aucune voiture sur l’île, uniquement des vélos et quelques scooters. Je voulais du dépaysement, me voilà servie. J’ai l’impression d’être dans un univers parallèle.
Mais ce qui m’a le plus surprise, c’est l’attitude des gens. Jusqu’à présent mon expérience auprès des malaisiens a été très positive: des gens souriants, curieux, gentils. Ici, les regards sont fuyants, je n’ai droit à aucun ‘hello!’, aucun sourire. Je ne ressens pas d’animosité, mais ça fait bizarre. Comme si ‘île était peuplée de parisiens ;-).

Pulau Ketam
Pulau Ketam. La photo qui envoit du rêve

La mer s’immisce en bras dans le village aux maisons sur pilotis, entouré par la mangrove et les marécages. Ici, pas de traitement des ordures, chaque recoin est jonché de détritus, c’est dégueulasse. Ca m’a tellement choquée que j’a ramené mes déchets avec moi sur le continent.

Pulau Ketam
Pulau Ketam

 

Je me suis baladée dans les étroites ruelles, m’écartant au passage des deux-roues, rencontrant quelques chiens, croisant quelques temples, apercevant quelques pêcheurs à la tâche, réparant un filet, rangeant leur matériel, …

Devant chaque restaurant, les crabes – la spécialité culinaire de l’île – attendent au fond d’un énorme saut qu’un client les choisisse (ou pas) pour le déjeuner.

Près de l’embarcadère à marée basse, on aperçoit des centaines de petits points sur le sable grisâtre. En regardant de plus près, on aperçoit des crabes. CQFD Pulau Ketam.

 

\\ A recommander en excursion à la journée si vous souhaitez sortir des sentiers touristiques et expérimenter une atmosphère différente!

 

 

 Shades of grey wherever I go
The more I find out the less that I know
Ain’t no rainbows shining on me
Shades of grey are the colors I see

(merci Billy)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s