While Traveling… Stay Connected

Aujourd’hui mesdames messieurs, un peu de technologie!

Je suis ce qu’on peut appeler une fille connectée. Et si jamais j’avais un doute, cet épisode à Lima me l’a rappelé. Dans cet article nous allons évoquer ces petits compagnons de voyage qui tiennent dans la poche: les applications smartphone. Pas besoin de parcourir le monde pour leur trouver une utilité, je suis sûre que certains sont déjà vôtres, ou le seront-ils peut-être bientôt.

Ces compagnons, je les aime surtout offline (cad accessibles sans réseau/wifi/3G…), très important pour un globe-trotteur. S’il faut du réseau pour qu’ils me soient utiles, je les aime moins. Ou comment être connectée sans connexion, le comble de la personne connectée.

Je laisse volontairement de côté les appli les plus communes: Facebook, Instagram, Viber, WhatsApp, Calendar, Evernote… qui sont plus des compagnons de vie que des compagnons de voyage. Vous ne verrez pas non plus de compagnons de jeu, je n’aime pas ça. Je n’ai jamais joué à Candy Crush, je n’ai jamais fait de sudoku. Nobody’s perfect.

Voici donc mes indispensables gratuits sous Android (mais des équivalents iphone doivent bien exister):

 

\Wandering: compagnons de route

Here
Cette application GPS développée par Nokia a l’énorme avantage d’être utilisable offline, contrairement à Google Maps. Il suffit de télécharger les cartes dont vous avez besoin lorsque vous avez du réseau pour pouvoir ensuite utiliser le GPS à tout moment. Par exemple, la carte de l’Australie fait 724Mo, la Malaisie 303Mo.
J’ai téléchargé Here sur les conseils de Corbier lorsque nous étions en Nouvelle-Zélande. Elle nous a été bien utile sur les routes avec notre camping car. Elle m’a également bien servi en Australie. Mais elle n’est pas utile uniquement en voiture, elle est bien pratique en mode piéton également, surtout si comme moi vous n’avez aucun sens de l’orientation. On prend à gauche ou à droite en sortant de la gare des bus? Comment on rentre à l’hostel? Le GPS le sait!
++ Saisie semi-automatique
++ Fonction GPS d’itinéraire bien développée (itinéraires alternatifs, éviter péages, alerte vitesse etc…)
– – Souvent pas assez détaillé pour une utilisation piétonne
– – Gestion des favoris moins pertinente que Maps.Me

Maps.Me
Alternative à Here, depuis que je l’ai téléchargé il y a quelques mois, c’est le GPS que j’utilise le plus, notamment pour localiser les hostels, les restos, les chemins de rando… C’est fou le niveau de détails fournis par cette appli utilisable bien entendu en offline (carte de l’Australie à télécharger: 292Mo, Malaisie 46Mo).
Maps.Me est de manière générale beaucoup plus détaillée que Here. Elle m’a été essentielle en Australie lorsque j’étais dans le centre rouge (le désert), pour localiser les aires de repos, les campings, les points d’intérêt… Moi qui ne prévois pas grand chose de mon itinéraire à l’avance, je me suis complètement reposée sur ce GPS pour mon séjour, une aide précieuse!
Comme avec Here, on peut ‘épingler’ ses favoris, leur gestion est cependant plus élaborée: on peut les classer par groupe et/ou couleur (par ex. Hotels/Restos/Attractions), et ils apparaissent par défaut sur la vue de la carte.
Par contre, il y a des progrès à faire concernant la saisie semi-automatique. Il faut souvent tapper le nom exact dans la barre de recherche pour que l’endroit apparaisse dans la liste, et le système ne gère pas les numéros de rue.
++ Gestion des favoris
++ Qualité des détails affichés sur la carte
– – Saisie semi-automatique (mais ça semble s’être amélioré avec la dernière update)
– – Itinéraire possible uniquement depuis votre position actuelle

Currency Converter
J’adore cette appli de conversion de devises. J’en ai testées plusieurs avant d’arrêter mon choix sur celle-ci. Toutes les devises sont proposées par l’appli mais vous pouvez créer une vue avec uniquement celles qui vous intéressent, et les trier comme bon vous semble. Lorsque je change de pays, hop la devise en cours vient se placer en haut de liste. Le truc top avec cette appli est que sur le même écran vous pouvez voir la conversion de toutes vos devises favorites, pratique lorsqu’on change souvent de pays. Il n’y a pas besoin de faire 36 manips pour voir les résultats s’afficher. Une appli ultra simple, et c’est pour ça qu’elle me plait!

CamScanner
Cette application permet de « scanner » des documents, ou tout du moins d’obtenir une qualité ‘scanneur’ avec son téléphone. C’est mon ami Claudio à Singapour qui me l’a fait découvrir (un équivalent iphone, Scannable). Lorsqu’il m’en a parlé j’étais plutôt dubitative. Ouais bon ok, je prends une photo, ça fait le même effet et je n’ai pas à installer une appli pour ça. Sauf que! Sauf que le concept est génial!
Je prends beaucoup de photos de trucs écrits: la carte de la ville ou de la région à l’office de tourisme, les pages d’un guide trouvé à l’hostel, les horaires du bus à la gare, le mot de passe wifi affiché au mur… Mais la photo peut être floue, mal cadrée, avec des reflets… D’où l’utilité du scanneur! Vous prenez une photo depuis l’appli, puis elle se charge de recadrer le document, ajuster la perspective, jouer avec les contrastes/couleurs, etc… pour améliorer la qualité du ‘document’ et rendre la lecture beaucoup plus agréable. CamScanner permet de grouper les photos par dossier (par ex. « Cartes Malaisie », « Itinéraires Thailande »), faire des annotations, créer des tags, convertir les photos jpeg en pdf, les partager. Je suis fan!

 

*Quelques applications spécifiques selon les destinations:

Jucy
Jucy a été notre compagnon indispensable pendant notre roadtrip neo-zélandais. L’application a été développée par le loueur de camping cars mais est téléchargeable par tous et sera utile à quiconque planifie un roadtrip au pays du long nuage blanc. C’est grâce à elle que nous avons pu nous loger la nuit et prendre des douches. Essentielle, non? ;-). On peut afficher sur une carte les lieux des catégories qui nous intéressent (campings gratuits/payants, toilettes publiques, stations essence, … ), voir les commentaires des utilisateurs (douche chaude ou froide, infesté de moustiques…); par contre l’appli ne fait pas GPS mais vous pouvez entrer les coordonnées trouvées sur Jucy, sur Here ou MapsMe.

Parcs nationaux australiens:
Kakadu, Uluru, (et West Macs mais sur iphone uniquement)
De vrais compagnons de voyage! Les parc nationaux de Kakadu et Uluru en Australie se trouvent un peu au milieu de nulle part, là où il n’y a pas de réseau, là où la nature n’est que nature. Avec ces 2 applications dont tout le contenu est accessible offline, votre expérience des parcs nationaux n’en sera que plus complète. Elles proposent des cartes détaillées, des descriptifs, mêmes des podcasts! Tu mets tes écouteurs et hop tu as ton guide pour toi tout seul, t’expliquant la légende de cette peinture aborigène, l’histoire de cette rivière… Ils sont forts ces australiens!

Transports en commun:
Il existe souvent une application pour chaque moyenne/grande ville que vous allez visiter, cela peut être pratique de s’en faire un compagnon pour les horaires de bus, itinéraires… A penser donc!

 

\Wondering: compagnons de travail
‘Travail’, il faut le dire vite, disons plutôt des compagnons qui me font un peu travailler le ciboulot.

Flipboard
Cette appli était installée par défaut sur mon S4 mais ce n’est pas avant de partir en voyage que je m’en suis servie. Je ne connais pas les autres aggrégateurs de contenu mais celui-ci me convient bien pour ce que j’en fais. Flipboard me propose des articles de multiples sources (Huffington Post, Telegraph, CNN, Business Insider…) classés par thèmes que vous choisissez/créez. Parfait pour se tenir au courant de l’actualité quels que soient ses sujets de prédilection. Mes préférés: travel, lifestyle, photography, outdoors, TV, technology… J’aime bien aussi quand je change de pays me créer un feed sur ma nouvelle destination.
Flipboard ne fonctionne pas en offline, il faut avoir du réseau pour lire les articles, mais pas de soucis, on peut sauvegarder ce qui nous intéresse sur Pocket!

Pocket
Ce concept est génial: ‘sauvegarder pour plus tard’. Lorsque vous surfez sur le net (ou sur Flipboard) mais que vous n’avez pas toute la journée devant vous (ah passer son aprem au McDo pour capter le wifi…), hop vous faites un ‘partager’ des articles/pages web qui vous intéressent et les rajoutez à Pocket (même procédé qu’un partage facebook par ex.). Et hop comme par magie ce contenu devient accessible sur Pocket depuis n’importe où, connexion ou pas! Bien pratique pour s’occuper pendant les longues heures de bus, lire avant de s’endormir, etc… Vous pouvez organiser votre contenu Pocket par catégories (Malaisie, lecture, écolo, blogs…), très utile lorsque vous avez des centaines de sauvegardes.
Le contenu est synchronisé avec tous vos appareils, vous pouvez donc sauvegarder et accéder à votre compte Pocket depuis votre téléphone, tablette, PC… Un outil indispensable, je ne pourrais pas m’en passer!

Coursera
Coursera – qui existe aussi en version web – est une application de MOOC (Massive Open Online Course) ou en français FLOT (Formation en Ligne Ouverte à Tous). Parfait outil lorsque l’on veut faire travailler son cerveau et apprendre de nouvelles choses. La liste des thèmes et cours proposés est impressionnante – conduits majoritairement par des grandes universités anglosaxonnes – et tout est gratuit sauf si vous souhaitez obtenir un certificat, sorte de ‘diplôme’ attestant de votre suivi du cours. La plupart des cours sont en anglais mais les français commencent à s’y mettre (l’ESSEC notamment). Vous vous inscrivez à ce qui vous intéresse et dès que les cours commencent vous êtes prévenus par email. L’investissement dépend du cours choisi (certains sont sur 4 semaines, d’autres sur 8, …), il y a des QCM pour tester ses connaissances à la fin de chaque leçon, et parfois aussi d’autres ‘devoirs’ (souvent facultatifs). Si vous voulez profiter de la communauté (forums, suivi des profs), il faut suivre le calendrier, mais en général les cours restent accessibles plusieurs semaines après leur conclusion, si jamais vous avez été paresseux ou que le timing ne vous convenait pas. Le principal support est la vidéo (que vous pouvez télécharger pour regarder en offline plus tard), il y a aussi quelques articles mais qui sont plus là pour la structure du cours et en support (accessible uniquement online). Un exemple des cours proposés : Australian literature: a rough guide, How Green Is That Product?L’avenir de la décision : connaître et agir en complexité, Enhance Your Career and Employability Skills

Aldiko
Aldiko peut vous être utile si vous n’avez pas de liseuse électronique (et que vous aimez lire of course). Je crois bien que je devrais m’en acheter une d’ailleurs, cela rendrait la lecture plus agréable et économiserait la batterie de mon téléphone. Mais en attendant, il y a Alkido! C’est donc une appli pour lire des bouquins sur son téléphone (formats epub, pdf…). Il y a peut-être des appli similaires qui sont mieux, je ne sais pas, je n’ai pas fait de comparatif, mais si vous en connaissez des biens, dites-moi! Celle-ci est pas mal mais on ne peut pas mettre d’annotations, marque-page, etc… (il faut utiliser la version payante pour ça), et les livres sont stockés sur la mémoire interne du téléphone (ce qui peut prendre pas mal de place).
Je ne trimballe pas de guides de voyage avec moi; parfois lorsque j’en trouve un dans un hostel je l’embarque mais c’est rare. Et c’est là qu’Aldiko entre en jeu: j’ai beaucoup de guides en version numérique (on trouve de tout sur le net, ahem). Je n’ai jamais réussi à trouver Le Routard mais Le Lonely Planet, The Rough Guide (mon préféré, mais il n’existe pas en français je crois) et dans une moindre mesure Fodors et Insight Guide, sont des compagnons parfaits, légers!

Sheets
Vous connaissez GoogleDocs? Voici la version mobile d’un équivalent Excel. Je l’utilise depuis toujours, pour faire des listes (j’adôôôôre faire des listes). On s’en est pas mal servi aussi avec Ptit Brie pour préparer l’avant voyage (préparer l’itinéraire, liste des choses à régler avant de partir, etc…), car un des plus de GoogleDocs c’est qu’on peut partager ses documents avec d’autres utilisateurs (droits de lecture et/ou modification). Et énorme avantage, le contenu est accessible et modifiable offline, et accessible depuis n’importe quel appareil avec votre compte Gmail. Parfait!

Voilà pour mes compagnons! Vous me présentez les vôtres?

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s