We Are Strangers on Tracks

Mercredi 15 juin 2016


Au moment où j’écris ces lignes, je suis dans le train. A nouveau en mouvement. Familiarité. Etrangeté.

Familiarité parce que je suis dans mon pays, parce que le train est mon mode de transport favori, celui que j’ai sans doute le plus emprunté dans ma vie, fille de cheminot et donc gratuité du train pendant mes jeunes années oblige. Le bus est cependant devenu un sérieux concurrent. Les voyages transports forment la jeunesse, c’est bien connu.

Etrangeté parce que je suis dans mon pays, parce que j’ai maintes et maintes fois pris le train dans le passé mais qu’aujourd’hui la familiarité s’est affadie. Je note quelques petites choses insignifiantes différentes de mes souvenirs, des choses qui ne devraient pas m’interpeller, moi la française qui a passé sa vie dans le train. Une autre vie peut-être.

Le jeu des 7 erreurs
La SNCF a changé. Les uniformes des contrôleurs ne sont plus les mêmes, le “Corail” s’appelle désormais “Intercités”, l’intérieur des rames s’est modernisé, une prise électrique est offerte à chacun, etc… la classe à Dallas! Tout ça me destabilise un peu mais je ne suis pas vraiment déboussolée: la SNCF n’a pas vraiment changé car aujourd’hui il y a grève. Tout va bien donc  😉

Ce voyage en train n’est qu’un exemple. Depuis que je suis rentrée, d’autres situations similaires m’ont évoqué cette familiarité/étrangeté: le trajet vers la salle de sport, un nouveau centre commercial, la sortie d’autoroute, les chansons qui passent à la radio… Je sais mais je ne connais plus vraiment, plus par coeur en tout cas.
Je ne suis plus à la page sur ma vie d’avant.

Sliders
Ces petits riens démontrent d’un sentiment qui m’accompagne depuis mon retour: celui d’avoir manqué un pan de la vie qui s’écoulait par ici. En fait ce n’est pas un sentiment, c’est une réalité. J’ai passé 20 mois loin de la France. Le bouton Pause ne peut pas rester activé si longtemps. Mais après autant de temps passé éloigné de tout repère, à baigner sans cesse dans la nouveauté et l’inconnu, on s’imagine qu’en rentrant ‘chez soi’ tout nous sera “connu” et que rien ne pourra nous surprendre, du moins certainement pas des trucs à la con tels que les uniformes des contrôleurs de la SNCF  😉 Et bien si.

Les fondations sont là, c’est juste la déco qui a un peu changé. Pendant que j’étais là-bas ma vie d’ici s’est vue placée dans un espace temps que je pensais hermétique (ma vie est un tupperware, on se fait une réunion pour en parler?), désormais investi par ces petites choses qui parfois m’interpellent et me rappellent que si la vie ici n’a pas changé, elle a néanmoins continué son chemin. Comme sur  des rails.

Un jour sans fin
Lorsqu’on revient, on a cette vague impression que le temps s’est un peu figé, ici, pendant que le temps filait, ailleurs. Lorsqu’on revient, cette sensation de ‘connu’ nous enveloppe de son petit côté rassurant, mais on remarque une légère altération. A moins que ce soit notre regard qui se soit altéré?
Familliarité/Etrangeté.

C’est presque impalpable mais il faut bel et bien se réapproprier cette familiarité de vie qui était enfouie en nous tous ces longs mois et qui ressurgit, comme ça sans prévenir, dès qu’on pose le pied en terre française. Les gens qui parlent français autour de nous, les chansons françaises à la radio (mes oreilles ont saigné), les petits commerces, les petits villages, les paysages,… « Ah oui c’est ça la France, je connais »

Voilà, elle est comme ça pour l’instant la vie par ici.
La vie, c’est comme une boîte de chocolats tupperware percée qui appartient à Bill Murray le jour de la marmotte. Et à l’intérieur de la boîte, il y a des madeleines. Le train est une madeleine.

Il parait que les voyages en train finissent mal en général,
Si pour toi c’est le cas accroche toi et garde le moral,
Car une chose est certaine y’aura toujours un terminus,
Maintenant tu es prévenu la prochaine fois tu prendras le bus.

(merci Grand Corps Malade)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s