Rechercher un logement à Montreal

Rechercher un logement à Montreal

Mon objectif en arrivant à Montréal était de trouver un appartement, ou plutôt une colocation. Ca se fait beaucoup ici. La coloc permet d’avoir un plus grand appart pour un plus petit budget, mais il faut aimer se sociabiliser (#teamsauvagemaisjemesoigne) (non en fait #teamfauchée).

Voici quelques infos et petites choses auxquelles penser lorsque l’on cherche un logement à Montréal.

\La folie du 1er juillet
De manière générale, tous les baux au Québec courent de début juillet à fin juin. Autant dire que les quelques jours entourant l’échéance, c’est la chasse, c’est la guerre. En dehors de cette date, on réussira à trouver un appart mais il y aura moins d’offres, mais aussi moins de demandes. Ca peut donc être une stratégie. Et depuis que la frénésie de début juillet a passé, j’ai aussi l’impression que les loyers proposés sont peut-être un peu moins chers maintenant (mais c’est peut-être une vue de mon esprit, je ne sais pas).

 

\Où chercher un appart?
Kijiji est ton ami! C’est l’équivalent du Bon Coin en France. Il y a aussi Craigslist, plus anglophone, mais il y a moins d’annonces.

Les groupes Facebook fonctionnent très bien:
PVTistes à Montreal: Petites annonces
Vivez Montreal – Colocation
Colocation Montreal
(il existe aussi des groupes par quartier de Montréal)

Et sinon – the good old fashion way – on peut aussi chercher en regardant les panneaux « à louer » en se promenant dans la rue.

 

\Dans quel quartier?
Le quartier du Plateau-Mont Royal est l’un des plus prisés – et donc l’un des plus chers – car central, convivial tendance fêtard (plein de petites boutiques/bars/restos) et croquignolet il faut le dire. C’est le quartier investi par les français (qui ont bien contribué à la hausse du prix des logements). Donc autant dire que mes a priori sur les Français et moi, on a décidé qu’on n’habiterait pas là-bas, même si je sais bien que je ne pourrai leur échapper (~150 000 Français vivent dans cette ville de 4 millions d’habitants). Mais quand on s’expatrie, c’est bien de se mélanger un peu, non? Moi je suis contre la consanguinité (surtout française).

Sinon en quartiers sympas (avis tout à fait subjectif), il y a le nord du centre ville: Rosemont-Petite Patrie, Villeray. Plus familial, plus tranquille, plus “petite vie de quartier” avec tout ce dont on a besoin à portée (épicerie, pharmacie, restos, marché…), un peu bobo (épiceries en vrac, boutiques zéro déchet). Le coeur de la ville est à 10/15min en métro.

Hochelaga, situé à l’est de la ville vers le parc olympique, se développe aussi pas mal. Autrefois un peu malfamé, HOMA comme l’appellent ici les hipsters, est en pleine gentrification, avec un vrai côté populaire (grosse diversité raciale/sociale). Les loyers y sont un peu moins chers mais grimpent vite.

Il y a aussi le Village, quartier gay de la ville, central, cosmopolite. Là aussi, de quoi faire la fête et boire des coups.

Downtown si tu veux un super condominium: résidence tout inclus (concierge, salle de gym, piscine…). Si tu es riche ou que c’est ton entreprise qui paie ton loyer, ça peut être une option 😉

Et sans doute plein d’autres quartiers encore qu’il vaut mieux découvrir par soi-même en arrivant puis se laisser séduire.
Si vous voulez avoir une idée du profil socio-démographique d’un quartier, vous pouvez regarder par ici (pyramide des âges, types de logement, densité de population, etc.).
Moi c’est Jean qui m’a séduite. Jean Talon.

 

\Budget
Entre 400$ (270€) et 600$ (410€) selon le quartier, le standing de l’appart, le nombre de colocs… Montréal est une des grandes villes les moins chères du Canada.

 

\Caratéristiques du logement:
La superficie de l’appartement n’est jamais spécifiée dans les annonces, uniquement le nombre de pièces. Ici on ne parle pas de T1, T2… mais de 2 ½, 3 ½ (chiffre = nombre de pièces, le ½ faisant référence à la SDB). Plus d’explications ici.

Les logements en RDC possèdent souvent un sous-sol de la même superficie que l’appartement, parfois aménagé en salon ou autre (mais pas de fenêtre, donc), souvent utilisé comme buanderie/débarras.

Certains apparts possèdent parfois une terrasse à l’arrière (à partager parfois avec les voisins de l’immeuble), agréable l’été.

Il arrive fréquemment qu’une chambre ne possède pas de fenêtres. A faire préciser avant de se déplacer pour visiter (sauf si ça vous est égal bien-sûr).

Il est rare de trouver un logement complètement vide, l’électroménager est souvent inclus.

Souvent aussi, il est précisé que laveuse et sécheuse (comprendre lave-linge et sèche-linge) sont incluses dans l’appartement. Si ce n’est pas le cas, ça peut vouloir dire qu’il y a laveuse/sécheuse dans le sous-sol du bâtiment pour tout l’immeuble (vous visualisez The Big Bang Theory? Même système 😉 ), ou alors qu’il faudra aller à la laverie.

Il est très rare de trouver un logement avec les WC séparés de la SDB. D’ailleurs ici on ne dit pas salle de bain, on dit “la toilette”. Et il est rare d’avoir une douche (sauf appart récemment refait), ou même une vraie baignoire, mais plutôt un espèce d’hybride de bac à laver (une minuscule baignoire parisienne quoi 😉 ).

 

\Hiver
Oui, l’hiver est un critère important dans la chasse à l’appart!

Petite rue ou grosse artère?
On n’y pense pas forcément car en ce moment c’est l’été (l’été n’est pas qu’indien, il est aussi canadien) mais il faut avoir l’hiver en tête. Si ton appart se situe dans une petite rue, tintin la ciboulette pour que la ville vienne te déneiger en hiver. Tandis que si tu habites dans une rue où les bus passent, le chasse-neige fera de toi une priorité. Les chances de te retrouver noyé dans la poudreuse en sortant de chez soi sont donc amoindries 😉

Proximité d’une bouche de metro?
Là encore, penser à l’hiver! 10 min de marche sous des températures positives, c’est pas la même histoire que sous -20°C (il a fait jusqu’à -30°C l’hiver dernier) (j’ai peur pour mon avenir).

Le bus
Faire le piquet à attendre ton bus en hiver, c’est le coup à te transformer en bonhomme de neige et à ce que quelqu’un vienne t’enfoncer une carotte DTC dans le nez. (pardon)

Appart en RDC/demi sous-sol
Attention à la hauteur de la neige en hiver et donc à la luminosité. On peut vite se retrouver enseveli…

 

\Paperasse
Y’en a pas!
Ici pour louer un logement on ne te demande pas de pièce d’identité, de garant, de fiches de paie, de caution, la couleur de ton soutien-gorge,… nada! En colocation souvent on n’a même pas de bail écrit (la sous-loc se fait beaucoup). Et pas vraiment non plus besoin d’une assurance habitation (à toi de prendre tes responsabilités en cas de soucis).

 

\Frais annexes
Y’en a pas!
La plupart du temps, le prix des loyers affichés dans les annonces est tout inclus: électricité, chauffage, internet… Less dépenses sont claires et lissées sur l’année.
Si l’hydro (comprendre “électricité”) n’est pas incluse dans le prix du loyer, on peut consulter sur le site de HydroQuébec la consommation du logement pour l’année passée. Il suffit de rentrer le numéro de rue et le code postal (ici, un code postal = un bout de quartier, pas une ville) et hop! on a l’estimation. Ca peut  préparer psychologiquement aux factures salées de chauffage en hiver.

A savoir: l’eau est gratuite au Québec (dans tout le Canada d’ailleurs je crois). Pays aux milliers de lacs oblige, on s’en fout de l’eau! Moi ça me fait un peu flipper pour la planète (coucou gaspillage) mais who cares, we all gonna die anyway ← ironie
FYI, un Québécois consomme en moyenne 400L d’eau par jour; un Français 150L.

 

\Mon choix
Après moult visites et moult pensées indécises, j’ai trouvé une coloc le 28 juin, et j’ai signé avec la propriétaire samedi \o/
Pour 530$ / 360€ tout compris, j’aurai le droit à une grande chambre dans un 7 ½ avec 4 autres colocataires (un Coréen et 3 Français, ahem) (vous avez le droit de vous foutre de ma gueule) (ils sont partout je vous ai dit ces Français).
L’appartement se situe à Jean Talon, dans le quartier de Villeray à la lisière de la Petite Patrie. A 15 min à pied d’un grand parc, à 500m du Marché Jean Talon (ce Jean, il est partout), et juste en face de la bouche de métro Jean Talon (vraiment partout). J’emménage le 20 et il me tarde!

 

Publicités

2 réflexions sur “Rechercher un logement à Montreal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s