Working Holiday Visa: Canada?

Mercredi 11 mai 2016 (J583)


\We Learn Things
Le Working Holiday Visa (WHV) – ou Programme Vacances Travail (PVT) en français – est très en vogue depuis quelques années. Le concept? Un accord entre deux pays permettant aux jeunes (en général < 30 ans) d’obtenir un visa longue durée (en général 12 mois, parfois 24) pour visiter un pays étranger. L’intérêt principal de ce visa est qu’il permet non seulement de voyager mais également de travailler (en général des petits boulots) pour pouvoir financer ses aventures.

Continuer la lecture de Working Holiday Visa: Canada?

Publicités

We Catch Up

Ce blog n’est pas mort, il est en jachère. Il va reprendre vie peu à peu (fingers crossed).
Il était un peu devenu une contrainte ces derniers temps, je lui ai préféré l’immédiateté et la facilité de Facebook. Mais les deux ne sont pas incompatibles! Je profite d’une parenthèse dans mon voyage, chez un ami, pour essayer de rattraper ici le retard.

Que s’est-il passé ces derniers mois?

Continuer la lecture de We Catch Up

We Got a Feeling #2 -South America

Passer des heures et des heures dans le bus


Porter chaque jour sa maison sur le dos.
Se dire qu’il faudrait l’alléger mais c’est plutôt le contraire qui arrive.
Avoir l’impression au bout d’un moment qu’elle n’est pas si lourde que ça.


Partager ses nuits en dortoir avec des inconnus


Continuer la lecture de We Got a Feeling #2 -South America

We Go to the Market – Otavalo

Jeudi 22 janvier (Jour 108)


Nous quittons Quito pour rejoindre Otavalo un peu plus au nord à 2h de bus. La ville est réputée pour son marché artisanal, l’un des plus prisés d’Amérique latine.

L’arrivée à Otavalo est cocasse: le mec du bus ne nous a pas prévenues de l’arrêt et a continué sa route. Sympa! On s’en est rendu compte alors que le bus entrait sur l’autoroute. Pas de souci voyons! Il nous dépose 100m après le péage au bord de la route et démerde toi Germaine…
Nous revenons alors sur nos pas et tentons de faire du stop, en vain. Il y a bien des bus qui viennent dans notre direction mais ou ce sont des directs Quito, ou ils sont pleins et ne prennent pas la peine de s’arrêter… Le quatrième sera le bon!

Arrivées en ville, nous allons prendre des renseignements à l’itur, voir ce qu’on peut faire dans le coin. Et une fois n’est pas coutume, ils ont été utiles et de bon conseil!
J’envisageais après Otavalo d’aller plus au nord vers Esmeralda, là où il y a des mangroves et moins de touristes, ils nous ont découragées: pas très sécure, proximité avec la frontière colombienne oblige. Ils nous ont aussi conseillées quelques sorties à la journée à faire dans les environs.

Continuer la lecture de We Go to the Market – Otavalo

We Are in Quito, Capital Q

Lundi 19 janvier (Jour 105)


Ce matin nous nous dirigeons vers Quito, la capitale du pays qui est à 2h de bus Latacunga (1,50$).
Arrivées en fin de matinée, nous choisissons l’hostel Sucre, en plein centre de la ville, accolé à la place San Francisco.
C’est un des pires hostels où nous avons séjourné jusqu’à présent, un peu glauque (cuisine dégueu, une seule SDB dégueu pour une dizaine de chambres, poussiéreux…) mais pour 6$/pers. la nuit en chambre double on ne va trop se plaindre.

Nous sortons déjeuner en début d’après-midi. Sur le chemin du resto Govindas repéré dans le Lonely Planet, nous découvrons au détour d’un trottoir l’empanada vénézuélienne (ou un truc dans le genre, je ne suis plus sûre de son petit nom): un espèce de blinis fourré au fromage fondant (0,75$). Yummy
Après notre lunch veggie (3$), nous allons nous balader au hasard des rues de la ville, et découvrons notamment sa jolie basilique aux gargouilles locales: albatros, tortues, frégates, iguanes, alligators… How cool is that?! Je me demande à quoi ressemble leur Quasimodo.

Continuer la lecture de We Are in Quito, Capital Q

We Are in the Loop #2 – Quilotoa

Vendredi 16 janvier (Jour 102)


Nous avons passé la nuit à l’hostel Cloud Forest (12$/pers pdj et diner inclus), un chalet en bois croquignolet.
Réveil un petit peu difficile pour moi, je n’ai pas bien dormi et je sens le mal prendre possession de mon corps, pas celui de l’altitude mais plutôt la tête et la gorge. Un doliprane en se levant et après le petit déjeuner ça devrait aller mieux. Enorme le petit déjeuner: du café, du chocolat, du lait, des flocons d’avoine, du yaourt, de la salade de fruits, du pain et de la confiture, du fromage, des oeufs. Tout ça! Nous partageons notre table avec un couple de français et leur guide. Ils font aussi la boucle mais accompagnés eux! Et ils nous confirment qu’il fallait bien suivre la rivière pour arriver à destination, pas escalader des montagnes…

Ce matin nous avons prévu de faire une rando à cheval, mais je me sens trop faible pour tenir sur une monture, je laisse donc Ptit Brie partir seule et la retrouverai en début d’après-midi. Je retourne sous la couette vers 9h et n’en sortirai pas avant la fin de la journée: un peu de dodo, beaucoup de lecture, c’était pas si mal.

Continuer la lecture de We Are in the Loop #2 – Quilotoa

We Are in the Loop #1 – Quilotoa

Jeudi 15 janvier (Jour 101)


Nous nous levons de bonne heure pour commencer cette fameuse boucle de Quilotoa, qui nous fera découvrir pendant quelques jours de jolis paysages andins.

 

*****

\We Learn Things
La boucle de Quilotoa:
Quilotoa est une lagune large de 3km située à 3900m d’altitude, formée par l’effondrement d’un volcan il y a plus de 800 ans. Il s’agit donc en réalité d’une caldera, qui a depuis tout ce temps accumulé une profondeur de 250m d’une eau couleur verdâtre.
Cette lagune est le point culminant (dans tous les sens du terme) de la boucle – d’où son nom ‘Quilotoa Loop’ – qui s’effectue généralement en randonnant, traversant des petits villages de la campagne équatorienne.

*****

 

Continuer la lecture de We Are in the Loop #1 – Quilotoa

We Turn Over – Latacunga

Mardi 13 janvier (Jour 99)


Nous prenons le bus de bonne heure depuis la côte jusqu’à Quevedo, situé dans le centre du pays (7,50$, ~7h de trajet).
La route est jolie, coupant une végétation luxuriante, un peu en altitude, souvent dans la brume. On croise parfois quelques vaches qui font penser à l’Inde: maigrichonnes, de grandes oreilles, un peu bossues.
De Quevedo, nous prenons un autre bus pour Latacunga (4h30 de trajet), notre destination finale, où nous arrivons en fin de journée.

Nous prenons nos quartiers à l’hotel Central (10$/pers en chambre double) après avoir tournicoté un peu dans le centre ville à la recherche d’un endroit où dormir. Notre guide Lonely Planet n’est pas du tout fiable! Bon ok il est de 2009, il se peut donc que certaines infos soient obsolètes 😉 Mais dans cette ville, dès qu’on cherchait un truc (hotel, resto, etc…), il n’était absolument pas à l’endroit indiqué! Nous avons donc pas mal passé le nez en l’air à faire des ronds dans la ville.

 

Continuer la lecture de We Turn Over – Latacunga