We Go to the Market – Otavalo

Jeudi 22 janvier (Jour 108)


Nous quittons Quito pour rejoindre Otavalo un peu plus au nord à 2h de bus. La ville est réputée pour son marché artisanal, l’un des plus prisés d’Amérique latine.

L’arrivée à Otavalo est cocasse: le mec du bus ne nous a pas prévenues de l’arrêt et a continué sa route. Sympa! On s’en est rendu compte alors que le bus entrait sur l’autoroute. Pas de souci voyons! Il nous dépose 100m après le péage au bord de la route et démerde toi Germaine…
Nous revenons alors sur nos pas et tentons de faire du stop, en vain. Il y a bien des bus qui viennent dans notre direction mais ou ce sont des directs Quito, ou ils sont pleins et ne prennent pas la peine de s’arrêter… Le quatrième sera le bon!

Arrivées en ville, nous allons prendre des renseignements à l’itur, voir ce qu’on peut faire dans le coin. Et une fois n’est pas coutume, ils ont été utiles et de bon conseil!
J’envisageais après Otavalo d’aller plus au nord vers Esmeralda, là où il y a des mangroves et moins de touristes, ils nous ont découragées: pas très sécure, proximité avec la frontière colombienne oblige. Ils nous ont aussi conseillées quelques sorties à la journée à faire dans les environs.

Continuer la lecture de We Go to the Market – Otavalo

We Are in Quito, Capital Q

Lundi 19 janvier (Jour 105)


Ce matin nous nous dirigeons vers Quito, la capitale du pays qui est à 2h de bus Latacunga (1,50$).
Arrivées en fin de matinée, nous choisissons l’hostel Sucre, en plein centre de la ville, accolé à la place San Francisco.
C’est un des pires hostels où nous avons séjourné jusqu’à présent, un peu glauque (cuisine dégueu, une seule SDB dégueu pour une dizaine de chambres, poussiéreux…) mais pour 6$/pers. la nuit en chambre double on ne va trop se plaindre.

Nous sortons déjeuner en début d’après-midi. Sur le chemin du resto Govindas repéré dans le Lonely Planet, nous découvrons au détour d’un trottoir l’empanada vénézuélienne (ou un truc dans le genre, je ne suis plus sûre de son petit nom): un espèce de blinis fourré au fromage fondant (0,75$). Yummy
Après notre lunch veggie (3$), nous allons nous balader au hasard des rues de la ville, et découvrons notamment sa jolie basilique aux gargouilles locales: albatros, tortues, frégates, iguanes, alligators… How cool is that?! Je me demande à quoi ressemble leur Quasimodo.

Continuer la lecture de We Are in Quito, Capital Q

We Are in the Loop #2 – Quilotoa

Vendredi 16 janvier (Jour 102)


Nous avons passé la nuit à l’hostel Cloud Forest (12$/pers pdj et diner inclus), un chalet en bois croquignolet.
Réveil un petit peu difficile pour moi, je n’ai pas bien dormi et je sens le mal prendre possession de mon corps, pas celui de l’altitude mais plutôt la tête et la gorge. Un doliprane en se levant et après le petit déjeuner ça devrait aller mieux. Enorme le petit déjeuner: du café, du chocolat, du lait, des flocons d’avoine, du yaourt, de la salade de fruits, du pain et de la confiture, du fromage, des oeufs. Tout ça! Nous partageons notre table avec un couple de français et leur guide. Ils font aussi la boucle mais accompagnés eux! Et ils nous confirment qu’il fallait bien suivre la rivière pour arriver à destination, pas escalader des montagnes…

Ce matin nous avons prévu de faire une rando à cheval, mais je me sens trop faible pour tenir sur une monture, je laisse donc Ptit Brie partir seule et la retrouverai en début d’après-midi. Je retourne sous la couette vers 9h et n’en sortirai pas avant la fin de la journée: un peu de dodo, beaucoup de lecture, c’était pas si mal.

Continuer la lecture de We Are in the Loop #2 – Quilotoa

We Are in the Loop #1 – Quilotoa

Jeudi 15 janvier (Jour 101)


Nous nous levons de bonne heure pour commencer cette fameuse boucle de Quilotoa, qui nous fera découvrir pendant quelques jours de jolis paysages andins.

 

*****

\We Learn Things
La boucle de Quilotoa:
Quilotoa est une lagune large de 3km située à 3900m d’altitude, formée par l’effondrement d’un volcan il y a plus de 800 ans. Il s’agit donc en réalité d’une caldera, qui a depuis tout ce temps accumulé une profondeur de 250m d’une eau couleur verdâtre.
Cette lagune est le point culminant (dans tous les sens du terme) de la boucle – d’où son nom ‘Quilotoa Loop’ – qui s’effectue généralement en randonnant, traversant des petits villages de la campagne équatorienne.

*****

 

Continuer la lecture de We Are in the Loop #1 – Quilotoa

We Turn Over – Latacunga

Mardi 13 janvier (Jour 99)


Nous prenons le bus de bonne heure depuis la côte jusqu’à Quevedo, situé dans le centre du pays (7,50$, ~7h de trajet).
La route est jolie, coupant une végétation luxuriante, un peu en altitude, souvent dans la brume. On croise parfois quelques vaches qui font penser à l’Inde: maigrichonnes, de grandes oreilles, un peu bossues.
De Quevedo, nous prenons un autre bus pour Latacunga (4h30 de trajet), notre destination finale, où nous arrivons en fin de journée.

Nous prenons nos quartiers à l’hotel Central (10$/pers en chambre double) après avoir tournicoté un peu dans le centre ville à la recherche d’un endroit où dormir. Notre guide Lonely Planet n’est pas du tout fiable! Bon ok il est de 2009, il se peut donc que certaines infos soient obsolètes 😉 Mais dans cette ville, dès qu’on cherchait un truc (hotel, resto, etc…), il n’était absolument pas à l’endroit indiqué! Nous avons donc pas mal passé le nez en l’air à faire des ronds dans la ville.

 

Continuer la lecture de We Turn Over – Latacunga

We Are not That Young – Beach

Vendredi 9 janvier (Jour 95)


Nous débarquons à Guayaquil à 6h15 après avoir passé la nuit dans le bus. Notre trajet n’est pas terminé, nous allons un peu plus loin sur la côte équatorienne, mais d’abord je retourne à la Poste située non loin du terminal pour voir si enfin cette fois ils ont reçu ma carte SIM envoyée de France il y a 1 mois.
Et bien non! C’était ma dernière chance, tanpis! J’attendrai la Nouvelle-Zélande dans quelques mois et la venue d’un ami pour en récupérer une.

A 11h nous reprenons le bus direction Montañita, un village sur la côte pacifique, réputé pour son ambiance festive.
Le trajet en bus (2h40, 6$) nous donne le ton: que des touristes – d’habitude nous sommes les seuls gringos à bord – et que des petits jeunots – on doit être les plus vieilles du bus (et nous sommes dans la fleur de l’âge, c’est pour vous dire). On réalise que c’est le week-end, et apparemment aussi les vacances scolaires.

Nous débarquons en début d’après-midi dans un village qui n’a rien à envier à Juan les Pins en plein mois d’août (ceci n’est pas un compliment): des touristes partout, des boutiques et restaurants à touristes, des prix à touristes, des tuk tuk (!) etc… Pas sûr finalement que cette étape de notre voyage corresponde à nos envies… Pas grave, si ça ne nous plait pas, on remontera plus haut sur la côte.

Allez, laissons sa chance à Montañita! Nous nous mettons en quête d’un hostel pour la nuit: rien à moins de 15$. Nous nous écartons un peu du centre bling bling et négocions finalement une chamble double super grande avec SDB pour 10$, à 50m de la plage.
Mais la plage aussi ressemble à Juan les Pins (bien que beaucoup plus large et beaucoup plus belle): des parasols et des transats partout, pas un coin tranquille.

Continuer la lecture de We Are not That Young – Beach

We Mind our Own Business

Mercredi 7 janvier (Jour 93)


Nous quittons Baños ce matin après 3 nuits passées ici et rejoignons Puyo, plus proche de l’Amazonie (1h de bus, 2$).

Nous trouvons un hôtel en chambre double à 7$ et allons nous balader dans le centre de cette ville tout à fait ordinaire, mais, soulignons-le, possède un resto veggie (almuerzo 2,50$).

Dans l’après-midi, après avoir cherché l’arrêt de bus et tourné en rond pendant un bon quart d’heure, nous nous rendons à l’extérieur de la ville, à Los Monos Selva y Vida. C’est la raison pour laquelle j’ai voulu venir à Puyo: visiter ce ‘refuge’ animalier pour primates.

En effet, et je ferai un post dédié pour en parler, j’ai décidé lors de ce long voyage de consacrer un peu de mon temps au volontariat. Et mon truc à moi c’est les animaux.
Il y a longtemps lorsque tout ceci n’était qu’un doux rêve, j’avais repéré sur internet deux refuges pour animaux en Equateur. Profitons donc de notre passage dans la région pour aller les visiter et se faire une idée concrète de leur engagement.

Continuer la lecture de We Mind our Own Business

We Fall into Water – Baños

Mardi 6 janvier (Jour 92)


Après une première journée à marcher, nous passons cette deuxième à pédaler. Je n’étais pas très enthousiaste à l’idée de passer quelques heures sur un vélo, j’aurais préféré faire le parcours à pied, mais il est trop long et pas du tout adapté à la marche. L’autre alternative était de prendre un bus boom boom, comprendre un bus à touristes bariolé avec de la musique à fond dedans. Autant dire No Way. Ce sera donc VTT (5$/4,13€ la journée).

L’idée est d’empruntrer la Ruta de las Cascadas (la ‘Route des Cascades’ pour les bilingues), qui va de Baños à Puno (~60km).

La route jalonnée de multiples tunnels se partage avec les voitures et les camions (nombreux): pas glop. Mais les vélos peuvent doivent contourner les tunnels via des chemins aménagés: plus glop. Et bien-sûr, comme son nom l’indique, cette route est aussi jalonnée de nombreuses cascades, certaines en bordure de chemin, d’autres accessibles via une petite marche.

On va voir si on se sent d’aller jusqu’à Puyo en vélo, sachant que le dernier tronçon du parcours monte plus. La bonne nouvelle c’est qu’on n’a pas à faire l’aller-retour en pédalant. On peut arrêter un bus ou une camioneta en chemin, qui nous ramènera à Baños.

Continuer la lecture de We Fall into Water – Baños

We Are in Full Swing – Baños

Dimanche 4 janvier (Jour 90)


Après ces 4 nuits passées à Cuenca, aujourd’hui nous passons la journée dans le bus. Le pays est trop petit – l’équivalent de la moitié de la France – pour tirer avantage des bus de nuit. Il n’y a pas suffisamment d’heures de trajet pour une nuit complète, et débarquer à 2h du mat non merci!

Nous prenons donc un premier bus vers 10h pour Riobamba (6$/4,92€; 6h de trajet), Puis un autre en correspondance pour arriver jusqu’à Baños, situé dans la région Oriente, proche de l’Amazonie (2$; 1h40 de trajet).

 

*****

\We Learn Things
Baños:
Son nom ne vient pas des toilettes mais de son thermalisme (‘baños’ = ‘bains’). Cette ville de ~20000 habitants, située à 1820m d’altitude au pied du volcan Tungurahua, est connue comme la capitale de l’aventure en Equateur. C’est une bonne base pour les amateurs de sports extrêmes (rafting, saut à l’élastique, rappel, canyoning, VTT…) ou ceux qui veulent faire un tour dans la jungle amazonienne. La région est également réputée pour ses nombreuses cascades; cascades que nous découvrirons demain!

*****

 

Continuer la lecture de We Are in Full Swing – Baños

We Walk Around – Villages

Samedi 3 janvier (Jour 89)


Le réveil nous sort de notre sommeil super tôt, on se demande pourquoi on l’a programmé de si bon matin (6h30)… Fatiguées, nous nous rendormons jusqu’à 8h.

Le programme de la journée: visiter des petits villages aux alentours de Cuenca.
Nous prenons d’abord un bus pour nous rendre à Gualaceo (1h de trajet, 0,60$), où il n’y a pas grand chose à voir (en tout cas je ne me rappelle pas ce que nous y avons vu). Nous faisons le tour de ce petit village en 1h et prenons un autre bus pour Chordeleg situé à une dizaine de kilomètres de là.

Gualaceo
Gualaceo

 

Chordeleg village a été un haut lieu de fabrication de bijoux avant même l’arrivée des Incas. Et cet artisanat perdure encore aujourd’hui, dans un style ‘filigrane’. On trouve des boutiques partout, mais apparemment la bonne qualité côtoierait des métaux bas de gamme, attention donc si on achète. Mais on rencontre d’autres artisanats aussi à Chordeleg: travail du bois, fabrication de panamas, poterie… Un petit (petit) musée présente l’histoire de ces artisanats.

Continuer la lecture de We Walk Around – Villages