W(A)(O)NDER in July

Recap Juillet

Juillet 2017 (M1)


Juillet s’en est allé. Voici un recap de ce mois passé à Montréal. (pour avoir un aperçu de mes 2 premières semaines d’installation, c’est par ici)

Je pourrais résumer mes débuts montréalais ainsi: bouffe, culture, bouffe, recherche boulot. Mais avant:

Continuer la lecture de W(A)(O)NDER in July

Rechercher un logement à Montreal

Rechercher un logement à Montreal

Mon objectif en arrivant à Montréal était de trouver un appartement, ou plutôt une colocation. Ca se fait beaucoup ici. La coloc permet d’avoir un plus grand appart pour un plus petit budget, mais il faut aimer se sociabiliser (#teamsauvagemaisjemesoigne)

Continuer la lecture de Rechercher un logement à Montreal

Week 1 et 2: Arriver et S’installer au Canada

Canada: arriver et s'installer

Presque 2 semaines que je suis arrivée à Montréal. Comment se passe l’installation?

Pour ces 2 ans en PVT, j’ai choisi une valise à roulettes plutôt que mon fidèle sac à dos tour du mondiste de mon périple d’avant. Tout un symbôle.

Continuer la lecture de Week 1 et 2: Arriver et S’installer au Canada

When in Kuala Lumpur

Dimanche 6 – Lundi 14 septembre (Jour 335 – 343)


Je remonte tranquillement la côte ouest pour me retrouver à Kuala Lumpur, à 140km au nord de Melaka (1h de bus, 2$).  J’en ai un peu marre de la ville, j’ai envie de nature, mais la capitale se trouve sur mon chemin, je ne vais donc pas faire la difficile.

Continuer la lecture de When in Kuala Lumpur

We Will Get There – Guayaquil

Dimanche 14 décembre (Jour 69)


J’arrive en Equateur au petit jour, la mine défraichie. Ces 3 derniers jours, j’aurai passé 44h dans le bus!

Le terminal terrestre de Guayaquil est tout neuf et énorme: plusieurs étages, des boutiques partout. Je vais retirer des dollars américains – la monnaie du pays depuis quelques années – et vais me poser sur un banc en attendant que la journée commence (il est 5h30) et que je prenne un taxi pour le centre ville.

2h après me voici dans le centre (5$ = 4€ la course de taxi), à l’hôtel Nucanche, à quelques blocks du Malecon (promenade du front de mer). La nuit dans cet hôtel est la moins chère que j’ai payée de tout mon séjour en Equateur (5$ = 4€ en chambre single, SDB commune), bizarre pour une si grande ville mais je m’en réjouis!

J’allume le ventilateur et termine Friday Night Lights. J’étais toute triste après! La série a accompagné mes soirées pendant plusieurs semaines et la voici terminée pour toujours 😦

En début d’après-midi, je vais prendre le pouls de cette ville, la plus grande du pays (3,6 millions d’habitants). Premier contact avec l’Equateur! Quelques vendeurs ambulants dans les rues (dont des bons gros vers blancs à déguster, yummy), pas de panaderia (boulangerie), des gens qui se rassemblent devant une tienda pour regarder un match de foot. La chaleur est écrasante, on est vraiment proche de l’Equateur. Il fait chaud et humide.
Je ressens l’effet de la fille ‘solo’: les gens me klaxonnent, font des appels de phare, me dévisagent, me lancent des hola (ou autre ahem).

je vais chez Sweet and Coffee, un Starbucks local, et m’offre un cappucino et un cheesecake (6$ = 4,90€), c’est fête. Puis je vais faire un tour sur le Malecon 2000. Il y a un flic tous les 100m, juste comme ça, pour la sécurité. Ca fait bizarre. Ce qui fait bizarre aussi c’est de voir toutes ces décorations de Noël. Il fait 40°C, ça ne peut pas être Noël!
Le Malecon 2000 est un des projets les plus importants d’Amérique du Sud en terme de rénovation urbaine. On y trouve des parcs, des cours d’eau, des aires de jeu, des centres commerciaux…

En rentrant à l’hôtel en fin d’après-midi j’en profite pour faire un peu de lessive et trier/ranger mon sac. Je peux envahir la chambre, elle est tout à moi!

Continuer la lecture de We Will Get There – Guayaquil

We Meet our Objectives

Jeudi 11 décembre (Jour 66)


Je me réveille au doux son d’une réclame pour de la poudre contre l’érection, le cancer… « Mets de la poudre dans ton urêtre, ça ira mieux! » En live svp la réclame: un homme piaille dans son micro tentant de vendre LE produit miracle aux passagers du bus.
Bonjour bonjour Lima!

Le bus ne me dépose pas au terminal mais dans une rue de cette énorme ville. Je ne sais pas où je suis, je n’ai pas de téléphone pour regarder un guide ou une carte… Moment de solitude.
J’avais par avance repéré quelques hostels et leur adresse dans Miraflores, un des quartiers un peu sympas de la capitale.
Les taxis me demandent une blinde pour le rallier, les locaux m’informent où prendre le bus (1,80s = 0,50€). Finalement tout s’enchaîne bien. Je demande aux passagers de m’indiquer l’arrêt où descendre. Puis je m’engage dans une petite marche bien chiante avec mon gros sac sur le dos pour rejoindre le quartier des hostels marqués sur mon petit papier. En chemin je croise un point d’information touristique mais il n’y a personne dans la guitoune. Pourtant une carte de la ville me serait bien utile! Je patiente un peu puis continue mon chemin, je reviendrai plus tard. J’ai envie de me poser.

Les hôtels repérés sont pleins mais on m’en indique un autre pas très loin (Condor House. 20s = 5,70€ pdj incl en dortoir). Une douche plus tard et un petit tour sur le net pour voir comment prendre le bus pour rejoindre le centre, où sont les Points Infos etc. et me voilà ressortie. Ma mission pendant mon court passage à Lima: acheter un téléphone!

Continuer la lecture de We Meet our Objectives

We Split up in Arequipa

Dimanche 7 décembre (Jour 62)


Dimanche tranquille. Nous sommes rentrées à Cusco la veille, mais repartons le soir-même pour Arequipa par un bus de nuit (10h de trajet, 30s = 8,60€), avec Khali qui a lui aussi décidé de rejoindre cette ville au sud du pays (il aurait du business à y faire).

 

*****

#We Learn Things
Arequipa:
Fondée en 1540, elle est aujourd’hui la deuxième ville du pays en terme de population (869,000 habitants), la ville est située dans le sud du Pérou, au pied du volcan Misti et est surnommée la « Ciudad Blanca ». Son centre historique, où de multiples styles architecturaux s’entremêlent (religieux, colonial, républicain, européen, indigène) est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

*****

Lundi 8 décembre (Jour 63)


Arrivées au petit matin, nous choisissons l’hostel Cacequi dans le centre de Arequipa (20s = 5,75€ /pers pour une chambre de quatre rien que pour nous, avec SDB commune), où nous passons une matinée tranquille entre petit déj sur le toit-terrasse, sieste et surf sur le net.

L’après-midi nous participons à un Free Walking Tour pendant 3h pour découvrir un peu mieux l’histoire et l’architecture de la ville. Nous découvrirons également le procédé de fabrication des vêtements en laine depuis la tonte jusqu’au produit fini. Et nous terminerons le tour par une petite dégustation de pisco, l’alcool national.

Laine de lama/alpaca
Laine de lama/alpaca

Continuer la lecture de We Split up in Arequipa

We Get Dirty – Amazon

Vendredi 21 novembre (Jour 46)


Dernier jour en Amazonie.

Je me réveille à 4h du mat, la moustiquaire m’est tombée dessus (c’est pas de ma faute elle était beaucoup trop petite pour le lit) (et sinon la nuit je bouge) (aucun rapport). Du coup je finis ma nuit sans et c’est bien mieux comme ça, je me sens moins engoncée! « Finis » est un bien grand mot, réveil à 5h ce matin!

L’idée est d’aller regarder le lever du soleil et d’écouter la jungle se réveiller.
Le ciel est bas, on ne verra donc pas vraiment le soleil se lever, mais les singes hurleurs sont là au loin et se font entendre. On arrête le moteur de la pirogue, tout le monde se tait, la nature s’éveille, doucement, calmement.

Le soleil se lève
Le soleil se lève

Nous on retourne se coucher pour une petite heure avant le petit déjeuner.

Continuer la lecture de We Get Dirty – Amazon

We Wander in La Paz

Samedi 15 novembre (Jour 40)


Nous quittons Potosi tôt le matin pour prendre le bus et rejoindre La Paz en fin d’après-midi, Ptit Brie ne souhaitant pas prendre un bus de nuit. (25Bs = 2,94€ pour 10h de trajet avec changement à Oruro)
Dans le bus, un vendeur ambulant vante au micro les mérites d’une crème exfoliante à l’aloe vera « muy especial ». Il y met tout son coeur.

Continuer la lecture de We Wander in La Paz